Depuis que des griffes pionnières comme Harricana ou Myco Anna ont fait leur marque dans l’univers de la mode écoresponsable, de nombreuses initiatives ont vu le jour.

Et le développement de nouvelles technologies permet l’émergence de plus en plus de vêtements et d’accessoires faits de matériaux recyclés. La preuve par sept.

Frank and Oak
Il y a un mois, la populaire marque montréalaise lançait une collection de huit manteaux d’hiver – quatre pour femmes et quatre pour hommes – à la silhouette moderne et urbaine intégrant des matériaux verts, comme le polyester fabriqué à partir de bouteilles de plastique recyclées et un isolant recyclé ne contenant pas de plumes. Ces nouveautés s’inscrivent bien dans la nouvelle politique de Frank and Oak visant à «faire du développement durable sa priorité et à réduire son empreinte environnementale».


Modèle Alpine pour hommes, 349$

Rose Buddha
Rose Buddha, qui s’est fait remarquer à Dans l’œil du dragon l’été dernier avec son projet de sacs écoresponsables en cuir d’ananas, était déjà connue pour ses leggings réversibles faits d’un tissu doté d’un FPS 50 et permettant de recycler 10 bouteilles de plastique par legging. Créée par l’animatrice et auteure Madeleine Arcand et la comédienne Maxime Morin il y a deux ans à peine, la marque est rapidement devenue une des favorites des yogis d’ici et d’ailleurs et vient de lancer une collection pour enfants.


Modèle Jardin anglais (aussi offert pour adultes), 59$

Espace Pekan
L’artiste et illustratrice Jessica Bertolucci vient de lancer une collection de bijoux inusités en offrant une deuxième vie aux chambres à air de vélo. Conçus à la main dans son atelier d’Otterburn Park, ses bijoux pour hommes et femmes – colliers, bracelets et autres bagues – sont élégants et rustiques. «Je suis tout de suite tombée amoureuse de la robustesse du matériau, de sa souplesse, de son aspect mat mais lumineux, de son toucher et de sa légèreté», a-t-elle décrit par communiqué.

Collier des quatre lunes, 38$

Firebag
Deux pompiers créatifs ont imaginé des sacs et autres accessoires fabriqués à partir de vieux habits de protection. Le concept est si original que la dragonne Caroline Néron leur a proposé de créer une collection exclusive tellement populaire qu’elle est déjà épuisée. Aussi engagés dans leur communauté, Alexandre Vadeboncoeur et Mathieu Larouche-Fortin versent une partie de leurs profits à la fondation Kat D DIPG de l’Hôpital de Montréal pour enfants ainsi qu’à la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés.

Modèle Midnight Fire, 135$

Parkland
La nouvelle collection de sacs signés Parkland, jeune marque canadienne fondée en 2015, est fabriquée à partir de bouteilles d’eau recyclées. On aime particulièrement leurs motifs colorés et leur format pratique – du sac à dos au sac à lunch parfaitement adaptés à la physionomie des enfants. Des collections pour les grands – plus sobres – sont aussi offertes.

Sac à lunch Arcade (offert en plusieurs couleurs et différents motifs), 25$

Smartwool
La collection de vestes Smartloft se distingue avec ses doublures faites de retailles de laine mérinos non-utilisées dans la production d’autres produits de la marque, comme les couches de base. Légères, compressibles et indémodables, elles sont parfaite tant pour l’entraînement que pour la vie de tous les jours. Smartwool propose aussi certains chandails faits de laine recyclée.


Veste Smartloft 150 (offerte en plusieurs couleurs), 170$

Mina
Chics et peu banals, ces bracelets en fourrure qui agrémentent joliment divers morceaux de la garde-robe sont fabriqués à la main à Montréal à partir de fourrure de renard recyclée. On les adopte aussi pour soutenir une bonne cause : tous les profits serviront à soutenir des projets de médecins et de professionnels du CHUM.


Bracelets Mina (offerts en six couleurs), 250$

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!