La tendance au zéro déchet marquera l’année 2019 dans le secteur de la beauté, selon les conclusions du nouveau rapport publié par Mintel.

Le cabinet d’étude de marché prédit que la durabilité sera le principal sujet de préoccupation du secteur de la beauté durant l’année à venir. Les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’empreinte environnementale de leurs achats d’hygiène et de soins.

«De mieux en mieux informés, les consommateurs ne toléreront plus des masses de déchets aussi importantes que le Great Pacific Garbage Patch, conséquence directe d’années d’usage aveugle d’objets plastiques à usage unique», souligne Mintel, en ajoutant que les marques qui «créent délibérément des produits dont la durée de vie est limitée ou qui encouragent la surconsommation encourent le risque de réactions négatives de la part des consommateurs».

«Le zéro déchet n’est pas simplement une tendance […]. Certaines entreprises envisagent déjà de supprimer complètement les emballages de l’équation. Qu’il s’agisse de réduire ou d’éliminer totalement les déchets, si les marques ne changent pas leur approche immédiatement, elles se marginaliseront. Celles qui privilégient leurs bénéfices au détriment des investissements nécessaires au zéro déchet et la durabilité disparaîtront», explique Andrew McDougall, de Mintel Beauty & Personal Care, dans un communiqué.

Certaines marques ont pris de l’avance. Clarins, Coty, L’Oréal et Groupe Rocher ont fait les gros titres fin 2017 en prenant part à une initiative favorisant la durabilité dans l’industrie des cosmétiques. Les quatre géants de la beauté ont travaillé avec EcoVadis, une plateforme collaborative qui fournit des outils d’amélioration de performance dans le domaine du développement durable. Intitulé Responsible Beauty Initiative (RBI), leur projet a pour objectif d’améliorer les performances éthiques, sociales et environnementales de la chaîne logistique.

Cette année, l’équipe de REN Clean Skincare s’est associée à la Surfrider Foundation pour mettre sur pied un projet de protection de l’eau douce et des plages. Eminence Organic Skin Care est devenue la première marque de soins cutanés à planter 10 millions d’arbres (un pour chaque produit vendu depuis 2012) dans le cadre du programme Forests for the Future.

L’Oréal a rejoint le mouvement ce mois-ci, en révélant le fruit de sa collaboration avec la start-up Suisse Gjosa: un pommeau de douche à faible débit associé à un shampoing facile à rincer. Le dispositif permet de réduire la quantité d’eau nécessaire au lavage de cheveux.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!