collaboration spéciale La fontaine que le duo a créée pour le Royal Park Fountain Competition.

Chaque deux semaines, Métro présente les coups de cœur de la rédaction du magazine Elle Québec.

Kate, l’éternelle
Depuis un quart de siècle, Kate Moss aligne les unes des magazines. Rarement une top a-t-elle été aussi souvent photographiée, et aussi bien : Mario Testino, Paolo Roversi, Juergen Teller, Bettina Rheims et de nombreux autres lui ont tiré le portrait. Chaque fois, ce visage mille fois croqué donnait l’impression de révéler une nouvelle facette de lui-même, sans se départir de son mystère. Grâce à un nouveau beau livre (rédigé par Kate elle-même!), on aura peut-être l’occasion d’y voir enfin un tout petit peu plus clair.
Kate : The Kate Moss Book, Rizzoli, 90 $

Alexander, le nouveau Karl?
Ça fait un moment qu’on suit la carrière d’Alexander Wang, cet enfant prodige de la mode. À 28 ans, il est à la tête d’un petit empire : en plus de créer plusieurs collections par saison, il a récemment inauguré deux boutiques phares, à New York et à Beijing. Maintenant que ce designer très américain, qui nous a habitués à un style avant-gardiste mâtiné de sportswear, a été nommé directeur de la création pour la maison européenne Balenciaga, il risque d’asseoir sa légende. Une chose est sûre : sa première collection sera très attendue.
alexanderwang.com

Deux noms à suivre
Les designers industriels Eugénie Manseau et Philippe Carreau aiment les villes, et pas qu’un peu. C’est pour leur projet d’études sur Séoul – si densément peuplée que les embouteillages s’y poursuivent jusqu’à minuit – que le duo a mérité la bourse Phyllis-Lambert. Leur voyage leur permettra d’y étudier le mobilier urbain et l’intégration des technologies numériques dans l’espace public. On a hâte de voir quel genre d’idées ils en rapporteront!
studiodikini.com

Aldo et l’art
Pour poursuivre les festivités entourant son 40e anniversaire, Aldo s’est offert un relooking : son nouveau magasin phare, rue Sainte-Catherine, a ainsi été décoré d’une gigantesque frise murale peinte à la main, signée par le studio de design parisien A&L. Motif géométrique, couleurs acidulées, effets trompe-l’œil… tout y est pour nous donner envie de nous dévisser le cou. De plus, il est maintenant quasi impossible de repartir les mains vides, puisque la boutique dispose d’un espace de stockage qui peut contenir quelque 11 400 paires de chaussures.
1007, rue Sainte-Catherine Ouest

Pour l’amour des sacs
Certains sont en coton ciré, d’autres en cuir gaufré. Tous ont un je ne sais quoi qui rappelle la technique de l’origami. Les sacs de l’Albertaine Genevieve Savard, installée à Montréal depuis quelques années, sont de ceux qu’on remarque. Pas parce qu’ils sont flashy (en fait, la créatrice se contente la plupart du temps du noir et du brun), mais parce qu’ils sont divinement bien confectionnés à la main, et qu’ils ont quelque chose d’à la fois brut et raffiné qui leur permettra de traverser les années.
À partir de 200 $, genevievesavard.com

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!