D’origine géorgienne mais basé à Londres, David Koma crée le genre de vêtements qui attirent celles qui veulent sortir du lot. Lady Gaga, Beyoncé, Kylie Minogue, Rihanna et Cheryl Cole ont toutes adop­té ses robes. Et son ambition ne s’arrête pas là : il rêve d’avoir sa propre griffe internationale, de devenir directeur artistique d’une grande maison et d’habiller Daphne Guinness, une des femmes les plus excentriques du monde.

Entre-temps, il planche sur une nouvelle collabo­ration avec Topshop, «qui risque d’arriver en boutique l’automne prochain.»

Le jeune designer
«J’ai commencé à faire du dessin de mode à 8 ans. À 13 ans, j’avais déjà créé ma première collection. Bon, il s’agissait de trois pièces, mais ils étaient plutôt choquants. Je n’avais pas encore compris comment travailler les vêtements moulants.»

La mode, c’est de l’art
«Je considère que la mode est une forme d’art. Quand j’élabore une collection, les vêtements sont toujours pour moi des œuvres d’art. Comme je suis issu du mon­de artistique – je suis un artiste peintre –, j’essaie de créer des robes qui plairont aux femmes qui partagent ma vision de l’esthétisme.»

Sa femme idéale
«Elle est courageuse et fait preuve de maturité, tout en étant très féminine. Elle sait ce qu’elle veut dans la vie et fait tout pour l’obtenir. Si j’avais à donner un exemple, je dirais Carine Roitfeld (l’ancienne rédactrice en chef de Vogue Paris) à cause de son charme et de sa féminité.»

La silhouette sablier
«J’aime mettre en valeur la taille de la femme et la faire paraître plus fine grâce à une coupe près du corps. J’aime le corps féminin et je le trai­te comme un objet autour duquel je veux construire sans gommer ses atouts. C’est un équilibre délicat.»

Le printemps 2012
«La saison prochaine, la nature rencontrera le futur. Je veux rappeler l’océan grâce à des tissus fluides comme le chiffon, la soie et le jersey.»

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!