Couleurs vives ou teintes pastel? Telle sera la question ce printemps. Les marques de cosmétiques sont divisées sur ce point, jouant sur les contrastes. Une chose est certaine, il faudra choisir entre un regard appuyé et une bouche marquée, mais cette question-là est éternelle en maquillage.

De Chanel à Dior en passant par Giorgio Armani, toutes les maisons s’accordent à dévoiler des palettes printanières. Cependant certaines misent sur des couleurs aquarelles, voire pastel, avec un look très léger et un accent porté sur les lèvres, alors que d’autres privilégient le regard, extrêmement travaillé, en smoky pour le maquillage du soir notamment. Une tendance portée par les défilés printemps-été 2015.

Autre tendance cette année, plus symbolique: Paris. La capitale française a inspiré grand nombre de marques pour leur nouvelle ligne de cosmétiques, notamment Chanel et Lancôme.

Une bouche éclatante chez Chanel
Maquillage Chanel
Avec sa collection « Rêverie parisienne », la maison française préfère mettre en valeur le sourire de la femme, avec des teintes intenses et lumineuses. Le « Rouge allure » s’enrichit de deux couleurs: un corail et un rose, alors que le « Rouge allure velvet » est désormais proposé dans un rouge corail et un violine/fuchsia.

A contrario, le regard se veut naturel. Pour ce faire, le studio de création a développé deux déclinaisons de la palette « Les 4 Ombres »: « Tissé fantaisie » avec un corail rosé, un vert d’eau, un blanc satiné et un brun aux reflets cuivrés, et « Tissé Paris » avec un gris ardoise, deux bois de rose, et un ivoire.

Couleurs intenses chez Giorgio Armani
Maquillage Armani
Les teintes vives sont au centre de la collection « Fuchsia Maharajah » de la maison italienne. Comme son nom l’indique, cette ligne s’articule autour du Fuchsia Maharajah, un rose inspiré des soieries et broderies indiennes. Tout comme chez Chanel, l’accent est porté sur les lèvres. Le fameux rose indien est ainsi décliné en trois textures différentes avec le Rouge d’Armani pour une bouche intense, le Rouge Ecstasy pour un effet baume et le Flash Lacquer pour un rendu glossy.

Le regard reste naturel, alors que les ongles prennent des teintes électriques, tout comme la bouche.

Luminosité chez Dior
Maquillage Dior
Comme souvent, c’est la nature printanière qui a inspiré la maison pour sa dernière collection « Kingdom of Colours », avec des teintes éclatantes et lumineuses le lilas, le rose, le vert, le rouge cerise ou le corail. Pour son premier look beauté pour Dior, Peter Philips a misé sur un regard printanier en look jour (palette « 5 Couleurs » avec des roses, et du vert) et plus magnétique pour le soir (« Diorshow Mono » en argent teinté de mauve et « Diorshow Khôl » en argent métallisé).

Le regard semble donc plus marqué chez la maison française. Toutefois, elle laisse le choix aux femmes, notamment avec la « Palette Couleurs Printemps 2015 », qui renferme des teintes et des textures sur mesure pour le teint, les yeux (vert amande, argent, violet, noir) et les lèvres (rose, perle, tulipe). Au total, dix essentiels sont proposés, avec, en prime, quatre applicateurs.

Le regard acidulé de la maison Lancôme
Maquillage Lancôme
La maison Lancôme se démarque en jouant la carte des couleurs acidulées, notamment au niveau du regard, avec sa collection « French Innocence », célébrant la Parisienne chic. Les teintes sont pastel en version mat ou irisées pour un regard acidulé. Des roses gourmands illuminent le sourire.

La collection comprend notamment My French Palette (édition limitée) avec des couleurs mat et irisées pour le jour et la nuit, du Lip Lover pour les lèvres, d’un crayon khôl Hypnôse et des Vernis In Love.

Aussi dans Tendances :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!