Archives Métro Michelle Phan

Les fans de la vlogueuse beauté, qui a publié il y a quelques mois son premier livre, se comptent par millions. Radiographie d’un succès de clics.

La chaîne de beauté YouTube de l’artiste maquilleuse Michelle Phan est suivie par plus de spectateurs que bien des émissions de télé diffusées à des heures de grande écoute. À ce jour, sa plateforme, qui porte son nom, compte sept millions d’abonnés, tandis que ses vidéos ont été visionnées plus de un milliard de fois! Célébrité partie de rien, cette jeune femme de 27 ans originaire de Boston qui a déjà une gamme de cosmétiques appelée Em, produite en collaboration avec L’Oréal, explique à Métro pourquoi elle a publié un livre, Make Up: Your Life Guide to Beauty, Style, and Success-Online and Off, qu’elle présente comme un moyen de s’épanouir.

Comment avez-vous commencé à vous intéresser au maquillage?
J’ai compris très jeune la puissance du maquillage. Que ce soit en observant la façon dont des joues rosées et des lèvres rouges transforment Belle dans La Belle et la Bête, ou en assistant au rituel beauté de ma mère, j’ai découvert la grande différence que le maquillage peut faire. Quand on m’a finalement permis de mettre de l’eyeliner, j’ai regardé dans le miroir et j’ai vu une personne différente qui me fixait. À partir de ce moment, j’ai été conquise par le maquillage – et le sentiment de confiance, de beauté et de contrôle qu’il me donne. Pour moi, le maquillage est un art : c’est un moyen d’être créatif. Quiconque a déjà utilisé du maquillage est pour moi un artiste.

Êtes-vous étonnée de votre popularité?
Quand j’ai décidé d’aller à l’école des beaux-arts pour réaliser mon rêve de devenir une artiste, je n’avais aucune idée que je finirais par me retrouver sur YouTube ou que mes vidéos finiraient par être vues par des millions de personnes. Je n’étais pas une artiste maquilleuse qualifiée… Je suis une autodidacte dans tout – de l’art du maquillage à la réalisation de séances photo, en passant par le montage de vidéo. Je n’avais jamais imaginé que tout ça surviendrait, mais ç’a été une aventure incroyable qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses.

Comment considérez-vous le fait d’être vue comme une «gourou du maquillage»?
Je ne me vois pas comme une gourou du maquillage; plutôt comme une «meilleure amie beauté» – votre grande sœur qui vous donne des trucs pour que vous puissiez mettre vos atouts en valeur.

Vous avez créé une gamme de cosmétiques, Em, que vous présentez comme étant le «reflet» de vos fans. Ont-ils bien réagi aux produits?
Je suis si fière du succès de Em. Em est unique : il s’agit de la première gamme de produits de maquillage créée en collaboration avec une communauté d’amoureux de la beauté. Ils ont été conçus pour et avec les membres de ma communauté afin de répondre à leurs besoins en matière de beauté. Ils ont eu une influence sur chacun des produits de la marque, soit en formulant des critiques, soit en faisant des suggestions pour le nom des ombres à paupières et l’emballage des produits.

Quels genres de conseils trouve-t-on dans votre livre?
J’y aborde tous les sujets, du maquillage à la beauté, en passant par le style de vie. Si vous voulez connaître mes conseils sur l’étiquette et les manières – à la fois en ligne et hors ligne – ou en apprendre davantage sur moi et mes débuts, c’est une lecture qui vous plaira. J’espère que ce livre sera un outil pour tout le monde – les jeunes filles, les collégiennes et les femmes adultes – et un ouvrage qu’on voudra garder dans sa bibliothèque pour le consulter chaque fois qu’on aura besoin d’un petit conseil!

Bien, j’ai justement besoin d’un conseil! J’ai un premier rendez-vous avec un homme ce soir. Que devrais-je porter?
Cela dépend du lieu du rendez-vous. Une petite robe noire avec des chaussures à semelle compensée, c’est toujours bien. Vous pouvez enfiler une veste de denim et des leggings si vous voulez une tenue qui fasse moins habillé, ou glisser un collier dans une pochette de soirée si vous en souhaitez une qui fasse plus habillé.

Si vous ne deviez garder qu’un seul vêtement et un seul produit cosmétique, que conserveriez-vous?
Ce serait une immense et très belle écharpe qui peut être transformée en robe. Côté maquillage, je garderais la palette Shade Play Color Mixing Concealer de ma collection Em. Je m’en sers pour camoufler la décoloration autour de mes yeux, de mes lèvres et de mon nez. Elle compte six teintes qu’on peut mélanger afin de réaliser trois opérations: camoufler, souligner ou neutraliser.

Zoella, Tanya Burr et vous… De nombreuses personnalités de YouTube ont maintenant leur gamme de produits de beauté. Que pensez-vous de ce phénomène?
C’est formidable. Je me réjouis de voir l’espace consacré à la beauté évoluer avec l’arrivée de nouveaux artistes maquilleurs et de gens passionnés par le maquillage, qui rendent le milieu de la beauté encore plus excitant. J’adore que ce soit plus accessible.

Une chaîne populaire, une gamme de produits de beauté, un livre… Avez-vous d’autres projets excitants en vue?
J’ai récemment conclu un partenariat avec le Cutting Edge Group pour lancer ma propre étiquette de musique, Shift Music Group. Je voulais créer une plateforme pour offrir aux artistes la possibilité de se faire connaître. Je les aide déjà en faisant la promotion de leur musique dans mes vidéos, mais je souhaitais leur fournir d’autres occasions de faire entendre leurs créations. Je veux aussi inciter les gens à se servir de YouTube pour lancer des marques. Je me suis entendue avec l’entreprise Endemol Beyond USA pour développer mon réseau style de vie en constituant un réseau de boutiques de talents, où on retrouvera les réalisations de faiseurs de tendances et de pionniers de l’espace YouTube, et en organisant et créant du contenu inspirant pour les membres de la génération Y.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!