Le parc de la Gorge de Coaticook accueille les performances féeriques de son et lumière de Foresta Lumina depuis 2014, et si on en juge par le nombre de personnes présentes, l’intérêt n’est pas prêt de s’estomper.

Nous allons être honnête: nous étions, nous aussi, pas mal excités à l’idée d’assister à cette performance de Moment Factory, qui joue à guichets fermés quasiment depuis le jour d’ouverture. Même après deux heures de route, en provenance de Montréal, nous n’avons pas du tout été déçu, et on en aurait même pris plus!

À la tombée de la nuit, dans les Cantons de l’Est, au fond du parc de la Gorge de Coaticook, des techniciens et des artisans, tous issus de l’Estrie, s’affairent à mettre en place les éléments qui vont composer l’attraction la plus excitante de la région pour une troisième année consécutive: Foresta Lumina. Les visiteurs sont invités à découvrir à pied un parcours de deux kilomètres, au cours duquel ils rencontrent des personnages féeriques et sont plongés dans un univers immersif.

Tout comme nous, la plupart des visiteurs ont un commentaire à faire: c’est trop court! Dès l’entrée, on distingue des sons de cloches, des murmures, des grincements. Ils sont à la fois proches et loin. Des lumières au loin s’allument et s’éteignent. L’excitation commence à monter. Les enfants poussent des «aaaah», des «oooh». On a envie de laisser notre cœur d’enfant s’exprimer : un arbre qui parle, une forêt à la ET (le film), l’âme de la jeune Margaret guidant nos pas. On s’émerveille et on s’immerge dans ce parcours qui se termine au fond de la gorge. Il dure environ une heure. On a beau regarder autour de nous, à la recherche d’un chemin inexploré, d’une lumière invitante ou d’un elfe caché derrière un arbre… Non, c’est fini et il faut revenir à la réalité (brutale). Où ai-je mis mon auto, déjà? Mais qu’on se rassure, la directrice du parc de la Gorge, Caroline Sage, vous (et nous) a bien entendus : elle souhaite, elle aussi, plus de tableaux pour l’édition 2017.

Comment l’idée a-t-elle germé?
Le parc de la Gorge de Coaticook avait déjà le plus long pont piéton suspendu au monde – une passerelle de 169 m – ainsi que des sentiers de randonnée accessibles et de différents niveaux, mais Mme Sage souhaitait beaucoup plus pour son parc. Elle a donc décidé d’approcher trois firmes québécoises et de leur poser une question: comment retenir les visiteurs assez longtemps pour qu’ils passent au moins une nuit sur place et aient envie d’explorer plus en profondeur les sentiers pédestres, et stimuler ainsi l’économie locale? L’une des trois firmes était l’entreprise montréalaise Moment Factory. Foresta Lumina est la réponse à la question de Mme Sage. Trois ans plus tard, c’est toute une région qui a vu son activité économique être stimulée. Il faut maintenant réserver plusieurs jours à l’avance dans les restaurants, et les hôtels affichent complet.

Réservations en ligne à ForestaLumina.com
Jusqu’au 9 octobre

Aussi dans Vacances :

blog comments powered by Disqus