Près d’un an après les attentats de Paris, Judith Ritchie lance 300 raisons d’aimer Paris. Un guide touristique qui propose de faire (re)découvrir la Ville-Lumière en suivant la plus parisienne des Québécoise. L’occasion de panser les blessures de la capitale française en s’aventurant dans 
un Paris loin des clichés et des déjà-vu.

Durant les cinq années où elle a vécu à Paris, la spécialiste de mode s’est fondue dans la masse pour dénicher les tendances et autres bonnes adresses avant même qu’elles ne deviennent populaires. Dans 300 raisons d’aimer Paris, nouveau guide de la collection après ceux signés par Marie-Joëlle Parent et consacrés à New York et San Francisco, Judith Ritchie partage ses coups de cœur, ses bonnes adresses secrètes et ses incontournables, loin des lieux 
touristiques. Rencontre.

Vous avez commencé à travailler sur ce livre deux jours avant les attentats de Paris. Dans quel état d’esprit étiez-vous?
Ç’a été tout un choc… J’avais pris un mois pour aller faire des photos et revivre le Paris magique et touristique. Mais j’ai assisté à la plus grande tragédie. Ç’a beaucoup ralenti la cadence de rédaction. On n’était pas vraiment encouragé à aller dans les lieux publics. Mais j’y suis retournée deux mois en février et mars, et du temps s’était un peu écoulé, malgré les attentats de Bruxelles – en mars. Ç’a été une année rocambolesque pour la rédaction du livre. Mais comme j’avais vécu cinq ans à Paris, je savais ce que la ville avait à offrir.

Vous écrivez «le vrai Paris, il faut le découvrir en devenant Parisien». Vous sentez-vous Parisienne?
Je pense que oui. Je donnais mes bons plans à mes copines parisiennes qui voulaient aller manger, sortir ou faire du shopping. J’occupais un poste qui me demandait de connaître tous les endroits branchés avant les autres. J’ai beaucoup ramé en arrivant, mais j’ai appris les codes parisiens à la perfection. Même l’accent, je sais le faire parfaitement. (Rire)

Que vouliez-vous faire découvrir aux voyageurs?
Je voulais répondre à toutes les attentes, même à celles des Parisiens, mais sans tomber dans les clichés. Ce sont mes coups de cœur, mes musts où j’avais mes habitudes. Ce ne sont pas des adresses pleines de touristes. Je tenais également à faire découvrir de vrais Parisiens grâce à des portraits. Pour ceux qui ont un peu plus de temps, je propose aussi de petites découvertes.

Il est impossible de faire un voyage à Paris sans visiter  les sites touristiques…
J’ai essayé de détourner les classiques ou les monuments historiques, pour les faire découvrir sous un autre angle, en leur donnant une petite twist inusitée. Par exemple, si je n’ai pas mis la tour Eiffel, j’ai mis le Trocadéro ou le Café de l’Homme, qui donne sur la tour Eiffel.

Les touristes veulent de plus en plus voyager sans être des touristes. Et vous, comment voyagez-vous?
Je suis plutôt un caméléon. Je veux m’imprégner de la ville que je visite et devenir une habitante. J’aime prendre leurs mœurs, leurs coutumes. Je ne compare jamais ce que je vois à ce que je connais. Pour moi, voyager, c’est oublier d’où on vient et tout ce qu’on est pour apprécier ce que l’autre à offrir.

300-raisons-daimer-paris-livre

300 raisons
 d’aimer Paris
Les Éditions
 de l’Homme
Disponible en français
et en anglais

Aussi dans Vacances :

blog comments powered by Disqus