Le nombre de touristes a progressé de 4% à l’échelle mondiale en 2016, atteignant 1,2 milliard de visiteurs, grâce à la croissance du nombre de voyageurs provenant d’Asie (+8%), a annoncé hier l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

L’Europe reste la région du monde la plus visitée, avec 620 millions de touristes, mais le nombre de visiteurs y a moins progressé (+2%) que l’année précédente en raison des craintes liées à la sécurité dans certains pays.

Quelque 46 millions de touristes supplémentaires ont voyagé dans le monde en 2016, soit la septième année de croissance depuis 2009, après la crise financière mondiale.

La hausse du nombre de touristes asiatiques résulte à la fois de visites à l’intérieur de la région Asie-Pacifique et à l’extérieur, explique l’OMT.
L’Asie-Pacifique, qui 
comprend l’Océanie, est la deuxième région mondiale à accueillir des touristes, avec 303 millions de personnes l’an dernier.

Les résultats européens sont «très mitigés», certaines destinations ayant «un taux de croissance à deux chiffres et d’autres un taux plat», a souligné le secrétaire général de l’OMT Taleb Rifai, lors d’une conférence de presse.

Les Amériques, avec 
201 millions de visiteurs, ont enregistré une croissance de 4% du nombre de touristes; c’est dans la moyenne 
mondiale.
L’Afrique rebondit après une forte chute en 2015 et enregistre une hausse de 8% du nombre de visiteurs. Au Moyen-Orient, en revanche, les arrivées de visiteurs internationaux sont en baisse de 4%.

Pour ces deux dernières régions, les données ne sont pas encore complètes et doivent être considérées avec «précaution», a prévenu l’OMT.
Le classement par pays sera divulgué un peu plus tard. En 2015, la France s’était classée première destination mondiale, suivie des États-Unis et de l’Espagne.

Le groupe d’experts de l’OMT prévoit que la croissance sera tout aussi soutenue en 2017. L’organisation prévoit une augmentation de 
3 à 4% des arrivées de touristes internationaux dans le monde cette année. L’Asie et le Pacifique devraient enregistrer les hausses les plus marquées.

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!