Getty Images/iStockphoto

Bangkok, reconnue pour ses kiosques de bouffe de rue, devra bientôt leur dire adieu, a rapporté The Nation, mardi.

La Bangkok Metropolitan Administration (BMA) a annoncé que tous les vendeurs de nourriture de rue disparaîtront d’ici la fin de l’année. Le souci de propreté, de sécurité et le maintien de l’ordre sont en cause.

Ironiquement, la capitale thaïlandaise a récemment été nommée, pour une deuxième année consécutive, première ville au monde pour sa nourriture de rue par CNN.

«La BMA travaille à se débarrasser des vendeurs de cuisine de rue dans les 50 districts de Bangkok et à redonner les trottoirs aux piétons. Yaowarat et Khao San Road seront nos prochaines cibles, a affirmé à The Nation Wanlop Suwandee, le conseiller principal du gouvernement de Bangkok. Ces vendeurs se sont appropriés la rue pour trop longtemps, et nous leur fournissons déjà des espaces où vendre de la nourriture et d’autres produits de façon légale.»

Le président du Conseil des affaires Khao San, Piyabutr Jiuramonaikul, a confié à The Nation ne pas avoir été mis au courant de cette décision. Il croit que des discussions plus approfondies avec les autorités municipales sont nécessaires. «Il y a plus de 200 vendeurs de nourriture de rue sur Khao San et ils constituent un attrait unique pour les touristes de partout au monde», a-t-il déclaré.

Aussi dans Vacances :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!