Collaboration spéciale Être enterré vivant est l’une des expériences proposées à la Nuit de l'horreur à Sainte-Catherine, les 15 et 16 septembre.

Le Récré-O-Parc, situé à Sainte-Catherine, deviendra le terrain de jeu d’un laboratoire scientifique et de créatures étranges, les 15 et 16 septembre. Kidnapping, choc électrique, poursuite dans les bois; les amateurs de sensations fortes ne seront pas en reste à l’occasion de deux Nuits de l’horreur.

C’est l’entreprise spécialisée en jeux d’aventure Hérôle qui est derrière cette activité d’immersion. On promet aux participants de leur faire «vivre l’horreur en chair et en os».

«Nous avons inventé une histoire à propos de recherches scientifiques mystérieuses au Récré-O-Parc, explique la copropriétaire d’Hérôle, Marie Milette. Les participants se réveillent soudainement sur l’île.»

Pendant de 6 à 12 heures, les victimes vivront des expériences terrifiantes, selon le degré d’intensité qu’ils ont choisi en s’inscrivant. Les moins téméraires pourraient se faire kidnapper, être abandonnés dans les bois ou être éclaboussés de sang, alors que les plus aventureux pourraient recevoir des chocs électriques, manger des insectes et être enterrés vivants.

Si les sensations sont trop extrêmes, le participant devra crier «Je veux mon nounours» pour qu’il cesse de jouer et qu’il soit ramené au quartier général.

«On plonge les gens dans le degré d’actions qu’ils désirent. Notre passion, c’est de leur faire vivre de vraies émotions», affirme Mme Milette.

Les animateurs agiront à titre de guides ou de créatures étranges durant l’aventure.

Sécurité
L’équipe d’Hérôle soutient que l’activité se déroulera dans un cadre sécuritaire.

«Il y aura une première répondante sur le site ainsi qu’une ambulance, mentionne la copropriétaire. Tous les participants auront un sifflet pour nous alerter s’ils ne se sentent pas bien. On ne veut pas les pousser à bout. On veut qu’ils découvrent leurs limites.»

Hérôle a tenu une première Nuit de l’horreur à Notre-Dame-du-Mont-Carmel en 2016. Trois personnes sur 300 ont demandé à arrêter le jeu, souligne-t-elle. D’après les commentaires des participants, les masques et costumes ainsi que la qualité du jeu des personnages se démarqueraient.

Dans l’œil du dragon
Les organisateurs attendent environ 250 participants par nuit au Récré-O-Parc. Depuis leur passage à l’émission Dans l’œil du dragon au début du mois d’avril, l’achalandage sur le site web d’Hérôle ne cesse d’augmenter, affirment-ils. Ils ont accepté une offre de Gilbert Rozon de 30 000$ pour 25% de l’entreprise ainsi que des royautés. Le partenariat est toujours en cours, confirme Mme Milette.

Un terrain de jeu parfait
L’équipe d’Hérôle a choisi le Récré-O-Parc à Sainte-Catherine pour tenir deux Nuits de l’horreur pour «ses sentiers de randonnée qui semblent oppressants la nuit», dit-elle.

La direction du parc de plein air est aussi d’avis que le site s’y prête bien, notamment grâce à sa foresterie, souligne Danielle Boucher, consultante en communication pour le Récré-O-Parc.

De son côté, la Ville de Sainte-Catherine s’est dit «heureuse de la tenue d’un événement inusité comme celui-ci qui contribue au rayonnement du Récré-O-Parc. Ce sera définitivement une façon différente pour les participants de découvrir la nature du centre plein air», indique le Service de communications de la Ville.

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!