La route qui traverse la cordillère des Andes au sud de Quito, la capitale de l’Équateur, fut baptisée par l’explorateur allemand Alexander von Humboldt l’«avenue des Volcans». Cette voie, qui s’étire entre de nombreux volcans majestueux à la cime enneigée, offre aux visiteurs un panorama éblouissant qui prend en certains endroits un éclat irradiant, en d’autres une douceur pénétrante, ce qui confère aux paysages un aspect à la fois tranquille et spectaculaire. Voici quelques attraits de l’avenue des Volcans à ne pas manquer.

Parque Nacional Cotopaxi

Au sud de Machachí s’étend le Parque Nacional Cotopaxi. Décrété parc national en 1975, ce territoire s’étend sur plus de 320 km2 et abrite bon nombre d’espèces d’oiseaux comme le condor et le colibri. En outre, des lamas, des renards, des pumas et des ours se partagent le vaste espace protégé par ce parc naturel. Son volcan, le Cotopaxi, compte parmi les volcans actifs les plus élevés au monde (5 897 m d’altitude). Coiffé d’un cône de glace à la symétrie presque parfaite, il est aussi magnifique à regarder que dangereux à escalader. Son activité permanente représente une menace constante pour les villages avoisinants qu’il a déjà engloutis par le passé. Sa dernière éruption funeste remonte à 1882, lorsqu’il détruisit une bonne partie de la ville de Latacunga. Le volcan est entré en éruption pour la dernière fois le 22 août 2015.

Volcán Tungurahua

Haut de 5 020 m, le volcan Tungurahua constituait un excellent terrain d’entraînement avant l’ascension de plus hauts volcans, comme le Chimborazo.

Néanmoins, depuis quelques années, il est dangereux de s’y aventurer, car il est en activité.

Laguna de Quilotoa

Ne manquez surtout pas d’aller admirer la superbe Laguna de Quilotoa. Perché à presque 4 000 m d’altitude, ce magnifique lac de couleur émeraude se love dans l’ancien cratère d’un volcan éteint, à une dizaine de kilomètres au nord du village de Zumbahua. En plus d’avoir une vue saisissante sur le lac, les randonneurs seront récompensés par le privilège d’admirer en toute quiétude les nombreuses cimes enneigées qui se découpent sur l’horizon ou qui se mirent dans les eaux.

Volcán Altar

Le volcan Altar culmine à 5 320 m et est sans doute l’un des sommets les plus difficiles à vaincre en Équateur. L’Altar offre de magnifiques paysages, sans oublier la vue sur des lacs aussi superbes que mystérieux. Chaque lac a en effet une eau de couleur différente – bleue, verte, jaune, etc.

Volcán Chimborazo

Le Chimborazo (6 310 m) demeure sans conteste le plus haut sommet des Andes équatoriennes. Il récompense les efforts de ceux qui ont le courage, la patience et la témérité de gravir ses pentes jusqu’à son sommet, par des paysages hors du commun pour lesquels on est vite à court de superlatifs.

Parque Nacional Sangay

Le parc national Sangay se trouve dans une région parmi les plus difficiles d’accès en Équateur, et sa visite nécessite une excellente condition physique. Il couvre une superficie de 2 710 km2 et comprend les volcans Sangay, Tungurahua et Altar. La flore change selon l’altitude et les régions. Ainsi, on peut se promener dans une forêt tropicale humide et déboucher soudainement sur des plateaux enneigés. Le volcan Sangay, qui culmine à 5 200 m d’altitude, représente pour les amateurs de sensations fortes un intéressant défi à relever. Au fur et à mesure que vous en ferez l’ascension, vous entendrez un grondement venu de ses entrailles et sentirez une odeur de soufre de plus en plus forte.

 

Tiré du guide Ulysse Fabuleux Pérou et Équateur,

par le collectif d’auteurs Ulysse,

disponible en version papier et en version numérique.

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!