Virginie Landry / Métro Le marché de Noël de Bruxelles.

Originaire d’Europe centrale, la tradition des marchés de Noël est maintenant répandue presque partout sur la planète. À quelques jours du réveillon, l’équipe de Métro vous propose un tour d’horizon des plus beaux marchés de Noël du Vieux Continent.

Bruxelles

La capitale belge célèbre le temps des Fêtes en grand. Sur la Grand-Place de Bruxelles, les touristes pourront se photographier devant un immense sapin de Noël et une crèche grandeur nature. Dès la nuit tombée, la Grand-Place est illuminée aux 15 minutes par un spectacle lumineux projeté sur les magnifiques bâtiments historiques. À quelques rues de là, près de la Bourse, sur la place Sainte-Catherine et la place du Marché-aux-Poissons, de petits kiosques traditionnels sont installés un peu partout. C’est l’occasion de se procurer des souvenirs typiquement belges : dentelle, chocolat, verres à bières de spécialité et biscuits spéculos, notamment. À goûter sur place : les très fameuses gaufres belges nappées de chocolat ainsi qu’un généreux cornet de frites. Envie d’en voir davantage? Pas très loin de Bruxelles, rendez-vous aux marchés de Noël d’Anvers, de Bruges et de Gand.

Virginie Landry

Vienne

L’Autriche se trouve au cœur de la tradition des marchés de l’Avent, car oui, le 24 décembre, ceux-ci ferment leurs portes. Pour la saveur locale, vous pourrez ajouter à votre Glühwein (vin chaud rehaussé de cannelle, de clou de girofle et d’agrumes) une rasade de rhum local à 80 % d’alcool, le Stroh. Pour les moins aventureux, les Viennois sont aussi imaginatifs avec leurs cafés qu’ils le sont avec le Glühwein, alors les options avec crème fouettée et autres sucreries ne manquent pas pour accompagner vos Lebkuchen (biscuits de pain d’épices). Mais prenez garde aux excès, car le Krampus, ce démon qui vient punir les enfants méchants à Noël, vous guette.

Dominique Cambron-Goulet

Nuremberg

Le marché de Noël de Nuremberg, en Allemagne, est un des plus prisés en Europe, voire dans le monde. Le Christkindles-markt existerait depuis 1628 (ses origines exactes ne sont pas connues) et fait la joie tant des touristes désireux de rapporter un souvenir authentique de Bavière que des quidams voulant acheter des cadeaux, manger un délicieux (et typique) sandwich à la saucisse et boire du Glühwein. Situé sur le parvis de l’église Notre-Dame de Nuremberg, dans la vieille ville, il s’étend sur plusieurs rues autour de la place principale. Le marché prend finle 24 décembre.

Rachelle McDuff

Strasbourg

Impossible de parler des marchés de Noël sans mentionner le Christkindelsmärik, nom, en dialecte alsacien, de l’événement annuel qui se déroule chaque année à Strasbourg depuis 1570. Les odeurs de pain d’épices et de vin chaud (le vrai) s’y répandent avec délices (l’auteur de ces lignes est à la fois alsacien et, bien sûr, très objectif). Ici, oubliez les churros, les beignets, les paninis ou les produits de beauté (pourquoi vendre ça dans un marché de Noël?)! Place, uniquement, aux bredele (de petits gâteaux – succulents – de Noël), mannele (des bonshommes briochés), pains d’épices, bretzels et autres produits locaux. Pour conserver l’authenticité d’un des plus vieux marchés de Noël au monde, la Ville a même renvoyé, en 2010, les vendeurs de peluches ou de bijoux qui n’ont aucun rapport avec les fêtes de fin d’année. Et si vous vous baladez dans le coin, n’hésitez pas à faire un tour au sympathique marché de Colmar, voire à celui, mythique, de Riquewihr, un petit patelin alsacien illuminé de guirlandes, où abondent les bâtiments médiévaux aux célèbres façades à colombages.

Romain Schué

Zurich

Un mois avant Noël s’ouvre un des plus grands marchés intérieurs en Europe au cœur de la gare centrale de Zurich, en Suisse. Près de 150 exposants s’installent, chacun dans une charmante cabane en bois, pour offrir pâtisseries, produits boulangers et objets artisanaux. Mais ce qui attire les regards est un sapin scintillant de 15 m orné de plus de 7 000 cristaux Swarovski. Immanquable. À quelques pas de la gare, sur la Werdmühleplatz, réchauffez-vous avec un verre de Glühwein et avec une poignée de marrons grillés avant un spectacle du sapin de Noël chantant. Des dizaines de choristes de tous les âges, vêtus d’un bonnet et d’une écharpe rouges, s’entassent dans les sept étages de la pyramide pour chanter les classiques de Noël. Jingle Bells en allemand? Très divertissant!

Carine Touma

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!