© Michal Cizek / AFP

La célèbre horloge astronomique du début du XVe siècle, l’une des principales attractions touristiques du vieux Prague, s’est arrêtée lundi pour six mois, pour des travaux de restauration destinés à la «sauvegarder pour les générations futures», a annoncé la mairie.

«L’horloge de la vieille ville est l’un des symboles de Prague et sa restauration constitue une décision nécessaire et responsable», a déclaré dans un communiqué Jan Wolf, conseiller praguois en charge de la culture.

L’appareil sera complètement démonté dans les jours qui viennent, puis transporté dans un atelier de restauration, selon lui. 

Dotée d’un mécanisme compliqué et étonnamment précis jusqu’à nos jours, l’horloge située sur la façade de l’Hôtel de la vieille ville de Prague attire chaque heure les touristes par le défilé de figurines des douze apôtres, dans deux petites fenêtres au-dessus d’un astrolabe sophistiqué montrant les mouvements des astres entre les signes du zodiac.

Conduit par le Squelette, symbole de la mort, qui tire d’une main la corde d’une clochette, le défilé des apôtres se termine au bout d’une minute par des cocoricos d’une figurine dorée représentant un coq agitant ses ailes.

Conçu bien avant la naissance de Nicolas Copernic, le principe de l’appareil, dont quelque trois quarts des pièces sont d’origine, a été conçu à partir de l’hypothèse selon laquelle la Terre constituerait le centre de l’Univers.

Une vieille légende veut que les échevins praguois aient fait aveugler l’horloger après l’accomplissement de sa besogne, pour l’empêcher de construire ailleurs un mécanisme aussi savant.

La municipalité de la capitale tchèque souhaite minimiser la déception des visiteurs qui sont environ 7 millions à séjourner chaque année dans les hôtels de la « ville aux cent tours »: l’installation d’un écran géant reproduisant le spectacle constitue l’une des variantes possibles, selon M. Wolf.

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!