On ne voit pas nécessairement la capitale du Canada comme une destination tendance, mais force est d’admettre que ses rues propres, ses musées et ses espaces verts ont un charme certain. Un an après la cohue du 150e, 
c’est le bon moment pour s’y évader le temps d’un week-end, surtout que 
la saison des tulipes bat son plein. Trois bons plans pour en profiter.

Pour se divertir

Les activités intérieures et extérieures ne manquent pas à Ottawa. Outre la classique visite du parlement et la balade le long du canal Rideau, on peut choisir de visiter l’un des nombreux musées que compte la ville, comme le Musée canadien de la guerre, le Musée des beaux-arts du Canada ou le Musée canadien de la nature. Le parc Major’s Hill et l’Arboretum de la Ferme expérimentale font aussi partie des attractions susceptibles d’intéresser les adeptes de plein air et les petites familles. Ce mois-ci, s’il n’y a qu’un seul endroit à visiter, cependant, c’est bien le parc des Commissaires, où pas moins d’un million de tulipes fleurissent les abords du lac Dow.

Le Musée canadien de la nature est intéressant autant pour les adultes que les enfants; en plus de la Galerie des oiseaux, on y trouve une impressionnante Galerie des fossiles. / Musée canadien de la nature

Pour dormir

Le Germain, qui vient d’ouvrir à Ottawa, c’est le grand luxe. On y dort dans des chambres au design audacieux et résolument moderne qui fait écho à la Galerie d’art d’Ottawa, d’ailleurs située dans le même immeuble. Équipées d’un ou de deux grands lits, les chambres peuvent accueillir de deux à quatre adultes. La chaîne est aussi reconnue pour sa literie en coton égyptien et ses oreillers en duvet d’oie. Petit plus : le Wi-Fi et un déjeuner continental sont toujours inclus. Le restaurant Norca, qui mettra en valeur des ingrédients canadiens, ouvrira quant à lui à la fin mai.

30, avenue Daly

L’Hôtel Le Germain, petit dernier de la chaîne, vient tout juste d’ouvrir à Ottawa. 

Pour manger

Le Fairouz, qui figure sur la liste des 100 meilleures tables au pays (Canada’s 100 Best), propose la relecture moderne de classiques du Moyen-Orient du jeune chef Walid El-Tawel aux fourneaux. Au menu, quelques mezze accompagnés de pitas maison à partager, des falafels, du poulet parfumé au sumac, du halloumi… «Presque tout ce que j’ai mangé lors de mes deux visites chez Fairouz était agréable, intrigant et savoureux», a commenté le critique gastronomique du Ottawa Citizen Peter Hum. C’est assez pour avoir envie de découvrir ce restaurant, dont les prix sont quand même un peu élevés.

343, rue Somerset Ouest

Le Fairouz propose plusieurs mezze à partager, à accompagner de pita maison. / Instagram @fairouzottawa

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!