Thinkstock The Body Holiday

Soleil. Regardez la photo. Qui pourrait avoir la chance de se faire bronzer sur cette île des Caraïbes?

Aller à Sainte-Lucie, c’est comme partir à l’autre bout du monde. Cet État insulaire de 380 kilomètres carrés est situé à l’extrémité sud des Caraïbes, à seulement 480 kilomètres de la côte sud-américaine. À la seconde même où l’avion atterrit à l’aéroport international Hewanorra, on a l’impression d’être dans un autre monde. Après avoir survolé l’océan sur des centaines de kilomètres, on aperçoit finalement les falaises de l’île couvertes d’une végétation dense dans la mer bleu roi. À Sainte-Lucie, la pluie est appelée le « soleil liquide ». Il ne reste plus aux vacanciers qu’à adopter l’attitude optimiste locale et à contempler le soleil qui plonge dans la mer en écoutant le coassement des rainettes et le bruissement des feuilles de palmiers.

Voyager en solo
Ceux qui souhaitent faire une escapade en solitaire vivifiante peuvent loger à l’hôtel The BodyHoliday. Il dispose de chambres pour les couples, mais il accueille principalement des célibataires qui ont besoin de mettre de l’ordre dans leur vie ou simplement de faire le plein d’énergie.

D’ailleurs, le mois de septembre, qui est le mois national du célibat, leur est consacré. Du 2 au 30 septembre, l’hôtel offre des forfaits à partir de 450 $ par personne par nuit. De plus, il réunit toutes les conditions pour que ses clients se fassent de nouveaux amis en organisant des croisières de groupe et des concerts au coucher du soleil et en mettant à leur disposition des tables communes dans chaque salle à manger, où ils peuvent s’installer pour discuter. Grâce à l’architecture ouverte, on peut humer la brise de mer à la grandeur de l’hôtel, tant au petit déjeuner que dans la piscine à débordement. L’hôtel promet à ses clients de leur rendre leur âme s’ils lui confient leur corps pendant une semaine, rien de moins!

Explorer l’île
Ceux qui souhaitent sortir de leur centre de villégiature peuvent aller voir les chutes En bas Saut. L’expédition ne s’adresse toutefois pas aux personnes qui ont froid aux yeux ou qui sont impatientes. Les chutes se trouvent à deux heures de l’hôtel Rendezvous.

En chemin, les randonneurs négocient des courbes prononcées (un médicament contre les nausées est de mise) et passent devant des maisons adossées à des falaises et au-dessus d’un chemin non macadamisé parsemé de roches. Smith Philip, un guide local sympathique, les accueille avec une canne, les divertit pendant l’incursion en pleine forêt tropicale humide en leur racontant l’histoire de Sainte-Lucie et finit par les conduire aux chutes, 300 mètres plus loin.

Rendez-vous pour deux
Combien ont vu un moment romantique dans une piscine d’hôtel, un cocktail tropical à la main, gâché par un gamin qui saute à l’eau? Ce type de désagrément n’existe pas à l’hôtel Rendezvous, réservé aux couples. Bien entendu, l’expression «réservé aux couples» peut évoquer des images de dîners inconfortables avec des étrangers, mais elle signifie en fait que des pétales de roses jonchent le sol sous les tables de massage et que les employés distribuent des flûtes à champagne et des chocolats.

L’hôtel, construit sur un terrain de sept acres, encourage les citadins qui cherchent à évacuer le stress à se concentrer sur l’océan vert comme l’émeraude et les vagues, qu’ils dînent au bord de la mer ou qu’ils prennent place dans un jacuzzi, tout en jetant un coup d’œil au coucher de soleil à travers les feuilles de palmier.

Les amoureux apprendront à mieux se connaître en découvrant leurs aptitudes au yoga ou en réveillant la Katniss ou le Peeta de la trilogie Hunger Games qui sommeillent en eux au stand de tir à l’arc.

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!