Istanbul est une mégapole mi-européenne, mi-asiatique de plus de 15 millions d’habitants. La plus grande ville de Turquie, qui a aussi porté les noms de Byzance et de Constantinople, a tant à offrir aux touristes qu’on peut facilement y passer plus d’une semaine. Soyez prêts à être éblouis.

Ouïe: l’appel à la prière
Cinq fois par jour, soit à l’aube, à midi, en milieu d’après-midi, au coucher du soleil et le soir, Istanbul est prise d’assaut par les appels à la prière publics. Les 3300 mosquées de la ville prennent vie et les imams s’adressent aux fidèles à l’aide de haut-parleurs installés sur les minarets. Huit phrases sont répétées à quelques reprises, pour une cérémonie auditive qui dure environ quatre minutes. L’expérience solennelle est particulièrement frappante lorsqu’on se trouve entre Haghia Sophia et la mosquée de Sultanahmet.

Conseil: Les mosquées ferment quelque temps avant la prière et rouvrent un peu après celle-ci. Prévoyez vos visites en conséquence. Il est important de noter que les femmes doivent être voilées lorsqu’elles visitent une mosquée et vêtues sobrement. Des jupes longues et des châles sont prêtés au besoin à l’entrée des mosquées.

Vue: la ligne d’horizon
Istanbul est traversée par le détroit du Bosphore, ce qui fait qu’une partie de la ville se situe sur le continent européen et l’autre sur le continent asiatique. Les plus beaux points de vue pour observer l’horizon stambouliote se trouvent un peu partout dans la ville. Au café du palais de Topkapi, vous aurez une vue sur la mer de Marmara et sur la partie asiatique de la ville. Du sommet de la tour de Galata, qui offre une vue à 360 degrés sur la ville, on peut observer la basilique Haghia Sophia et les mosquées de Sultanahmet (mosquée bleue) et de Süleymaniye qui se dressent au loin. Les ponts intercontinentaux ainsi que le joli quartier d’Ortaköy, situé sur les rives du Bosphore, offrent aussi de beaux points de vue.

Conseil : Pour avoir une vue incroyable des rives européenne et asiatique d’Istanbul, optez pour une croisière sur le Bosphore.

Odorat: les achats dans les bazars
Arrivez au bazar avec plusieurs petites coupures en livres turques, vous en aurez besoin! Le plus connu des marchés couverts d’Istanbul est probablement le grand bazar, situé à une vingtaine de minutes de marche de la mosquée bleue. Vous y trouverez des souvenirs à rapporter comme des pashminas, des services à thé et des bijoux en or, mais aussi des accessoires en cuir, des tapis et des vêtements. Votre odorat sera sollicité lorsque vous voudrez acheter du thé. Les vendeurs vous feront sentir des dizaines et des dizaines de parfums afin de vous aider à faire votre choix. Un incontournable? Le thé à la rose.

Conseil: Préférez le bazar égyptien, aussi nommé le marché aux épices, au grand bazar. Pour faire le plein de produits locaux frais tels du thé en vrac, des épices, du poisson, des loukoums et des fromages, c’est l’endroit idéal. Il est surtout fréquenté par les Turcs qui y font quotidiennement leurs emplettes.

Goûter: les spécialités turques
La gastronomie turque a beaucoup à offrir aux amateurs de viande et de poisson. En entrée, on vous servira des mezzés, c’est-à-dire plusieurs petits plats à partager comme du yogourt à l’ail, des légumes marinés, des calmars frits et des pitas. Comme plat principal, il faut absolument goûter aux kébabs, à l’agneau à la sauce béchamel, aux boulettes de viande (kefte) ainsi qu’au poisson frais. Au dessert, il ne faut pas passer à côté des loukoums (ou turkish delights), ces petits bonbons gélatineux aux noix et aux fleurs. À toute heure du jour, arrêtez-vous à un kiosque de rue pour un bagel au sésame (simit), un thé ou un café turc, ou un jus de grenade fraîchement pressé.

Conseil: Peu de Turcs parlent anglais et les menus ne sont pas toujours traduits. Prévoyez le coup et traduisez à l’avance certains mots si vous avez des allergies ou des intolérances… ou si vous ne voulez pas vous retrouver à manger une des spécialités de la place: des tripes!

Toucher: l’expérience du hammam turc
La dernière journée de votre voyage, lorsque vos pieds endoloris vous demanderont une pause bien méritée, rendez-vous dans un hammam turc pour une expérience sensorielle hors de l’ordinaire. Les femmes et les hommes sont séparés dès l’arrivée et se rendent dans des pièces différentes. Il faut dire que le traitement est reçu en groupe, dans des salles communes où tout le monde est nu (sauf pour une petite culotte de type G-string qui est fournie par le hammam). L’expérience commence par un gommage en profondeur pour éliminer toutes les peaux mortes. S’ensuit un massage des pieds à la tête alors que vous êtes recouvert d’une épaisse mousse onctueuse. Un dernier rinçage à l’eau chaude conclut le traitement, qui dure environ 45 minutes. Vous sortirez de là avec une peau douce et lisse et un sentiment de bien-être incroyable.

Conseil: Tentez de vous rendre dans un hammam touristique plutôt que dans un hammam turc. La raison? Le premier est souvent bien plus propre. Il est aussi conseillé, voire obligatoire, de réserver.

Notre journaliste était invitée à Istanbul par Turkish Airlines.

  • Trois vols directs par semaine reliant Montréal et Istanbul (dimanche, mardi et vendredi)
  • Durée du vol: entre 9 heures et demie et 10 heures
  • Plus de 350 destinations internationales desservies
  • Si vous avez une escale à Istanbul de plus de 6 heures et de moins de 24 heures, Touristanbul offre des visites de la ville gratuites.

Plus d’information sur turkishairlines.com

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!