© AFP

Abrité par le musée du Louvre à Paris, au premier étage de l’aile Denon, la Joconde n’est pas la curiosité touristique la plus facile à photographier. Selon une étude Huawei menée en Europe, Mona Lisa constitue même ce qui a de plus compliqué à immortaliser en France, devant le Château de Versailles (2e) et le Mont-Saint-Michel (3e). 

Trop de monde (31%), impossibilité de s’approcher (21%) ou manque de lumière (18%), plusieurs raisons empêchent les touristes d’immortaliser les monuments qu’ils rêvaient de poster sur Instagram. Les voyageurs tricolores estiment qu’il est ainsi difficile de prendre en photo successivement Mona Lisa, le Château de Versailles, le Mont-Saint-Michel, la tour Eiffel, le Musée du Louvre, le Pont Alexandre III, le musée d’Orsay, l’Arc de Triomphe, la cathédrale Notre-Dame de Paris et le Sacré-Coeur. 

En Europe, ce sont les falaises de Moher en Irlande qui sont jugées les plus difficiles à photographier, devant Le Cervin en Suisse, la Sagrada Familia à Barcelone, la Tour Eiffel, le Palais de Buckingham à Londres, le musée du Louvre, le Colisée de Rome, la Basilique de Saint-Pierre à Rome, la Tour de Pise (Italie) et Big Ben à Londres. 

Selon Huawei, les voyageurs dépensent 28 millions d’heures pour faire la queue et attendre de bénéficier de la meilleure place pour prendre une photo d’un monument. 

L’étude a été réalisée par Lightspeed Research qui a interrogé 1000 personnes représentatives dans dix pays européens entre le 14 et le 15 mai 2018. 

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!