© Grafissimo / IStock.com

Le voyage coûtera plus cher en 2019. Les touristes devront compter sur une hausse des tarifs des hôtels et des vols, d’après les estimations d’un rapport américain publié par Global Business Travel Association et CWT, spécialisés dans l’économie du voyage. En France, les prix des billets d’avion pourraient augmenter de 6,9%. 

Si l’explosion des vols long-courriers low-cost offrent davantage d’opportunité de visiter l’autre bout de la planète sans casser son PEL, ce nouveau marché induit un plus grand nombre d’échanges dans le ciel. Le très long-courrier composera l’une des tendances phares de 2019, à laquelle il faudra ajouter un élément économique : les coûts en hausse du pétrole. Dans le même temps, l’aérien manque de pilotes, et c’est autant de facteurs qui incitent à tabler sur une hausse des prix des billets d’avion l’année prochaine dans la quasi-totalité des régions du monde. 

Tous les voyageurs ne seront pas logés à la même enseigne. En Europe de l’ouest, l’effet ne sera pas anodin, avec une progression estimée à 4,8%. La hausse pourrait être particulièrement forte en Norvège (+11,5%), mais aussi en Allemagne (+7,3%), en France (+6,9%) et en Espagne (+6,7%). En Europe de l’est et en Afrique, au contraire, la tendance sera à la baisse (respectivement -2,3 et 2%). 

Vers une hausse conséquente des prix en Chine
C’est en Asie-Pacifique que l’on constaterait une flambée des prix des vols, de l’ordre de 3,2%, car les Chinois incarnent désormais le visage du touriste d’aujourd’hui. A l’horizon 2020, la Chine devrait devenir le plus vaste marché aérien. Le nombre de vols en 2019 devrait augmenter de 3,9% au sein de l’espace aérien de l’Empire du Milieu. Dans la même dynamique, le voyage coûtera plus cher pour les Indiens, de l’ordre de +7,3%. Dans cette même région, plus au sud, la Nouvelle-Zélande pourrait faire les frais d’une progression de 7,5% du prix de ses billets d’avion. 

A noter que l’Amérique du Nord serait à peine concernée, puisque les prix n’augmenteraient que de 1,8%. Aussi, en Amérique latine, seul le Chili serait sous le coup d’une hausse significative, à savoir +7,5% (contre -2% dans toute l’Amérique latine). 

Du côté de l’hôtellerie, le rapport prévoit une hausse tarifaire en raison de l’intégration de plus en plus forte de la technologie dans l’expérience client. Et de fait, l’augmentation du trafic aérien entraîne une demande plus importante de clés. En France, les prix devraient augmenter de 6,8%, tout comme en Allemagne. La Norvège constituera toujours le pays européen où la flambée des prix est la plus significative, soit +11,8%. 

En Asie-Pacifique, les prix devraient progresser de 5,1% (jusqu’à 11,8% en Nouvelle-Zélande), à l’exception du Japon (-3,2%). Enfin, les estimations portent la flambée des prix hôteliers à +5% au Canada et +2,7% aux Etats-Unis. 

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!