Archives Métro Pêche à la ligne

Passer toute une journée au milieu de la forêt dense à pêcher des poissons, puis aller se coucher dans un lit douillet avant de recommencer le lendemain, c’est ce que proposent plusieurs centaines de pourvoiries au Québec.

Les pourvoiries offrent des activités de chasse ou de pêche avec l’hébergement. «C’est une formule clés en main», résume Dominic Lessard, agent aux communications de la Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ). Dans le cas de la pêche, ces entreprises peuvent aussi fournir du matériel et partager leurs connaissances, comme des trucs pour bien monter sa ligne ou les bons types d’appâts à utiliser.

Certains lacs sont ensemencés, notamment avec de l’omble de fontaine, de la truite arc-en-ciel et de la truite brune. La population de poissons est alors plus élevée et il est facile d’en pêcher beaucoup. «C’est une très belle façon de s’initier à ce sport, croit M. Lessard. C’est plus facile d’aimer la pêche lorsque ça a mordu et qu’il y a eu de l’action!»

Pour les plus expérimentés qui sont avides de défi, certaines pourvoiries laissent leurs lacs au naturel.

Notons par ailleurs que beaucoup de pourvoiries conviennent aux familles. Grâce au programme Pêche en herbe, des groupes de jeunes de 9 à 12 ans peuvent suivre, l’été, des cours de pêche dans des pourvoiries.

La saison de pêche d’été et d’automne se termine le 15 octobre. il est possible de faire de la pêche sur glace l’hiver dans une vingtaine de pourvoiries de la province.

Les touristes
Pour voir des touristes faire de bonnes prises dans une pourvoirie :
mercredi à 19 h, à V.

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!