© Lionel CHAMOISEAU / AFP

L’île franco-néerlandaise de Saint-Martin, en pleine reconstruction de son offre touristique après avoir été dévastée par l’ouragan Irma il y a un an, a indiqué que 60% de ses chambres d’hôtels seraient disponibles à la réservation en décembre.

«Notre île est de retour, plus accueillante que jamais. Une année a été nécessaire pour poser les fondations de la reconstruction, nous avons dû nous réinventer et aller au-delà du traumatisme», a résumé Valérie Damaseau, présidente de l’office du tourisme de Saint-Martin.

L’île caribéenne de Saint-Martin, que se partagent la France et les Pays-Bas, avait été partiellement détruite en septembre 2017 par l’ouragan Irma, qui avait atteint une intensité sans précédent sur l’Atlantique avec des vents de plus de 350 km/h.

Rappelant que le tourisme «est le moteur du territoire, Mme Damaseau, également vice-présidente de la collectivité de Saint-Martin, a indiqué qu’une trentaine d’hôtels avaient déjà pu rouvrir, et que de nombreuses villas de location saisonnière avaient été rénovées. Tous les bars et restaurants sont rouverts».

En cumulant les capacités des parties française et néerlandaise, un total de 3200 chambres, «soit environ 60%» de celles disponibles avant Irma, seront opérationnelles d’ici au mois de décembre, début de la haute saison touristique dans les Caraïbes, selon l’office du tourisme français.

Saint-Martin, importante escale pour les croisières dans les Caraïbes et qui accueillait avant Irma une moyenne de deux millions de passagers par an, a enregistré en septembre son millionième croisiériste de l’année.

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!