Getty Images/iStockphoto

Pitou ou Minou prend l’avion prochainement? La docteure en médecine vétérinaire Carole-Anne Laurin de la SPCA de Montréal offre quelques trucs et conseils pour faciliter le voyage à son animal de compagnie.

Prévenir la compagnie
La Dre Carole-Anne Laurin ne le répétera jamais assez : il n’est jamais trop tôt pour commencer à planifier son voyage avec son animal. Il faut d’abord avertir sa compagnie aérienne très rapidement, puisque certaines peuvent avoir beaucoup de restrictions. Par exemple, dans les périodes achalandées comme le temps des Fêtes, des compagnies pourraient refuser le transport d’animaux.

Soute ou cabine?
«Voyager en soute, ce n’est pas une chose que je ferais régulièrement. En cabine, c’est vraiment différent, vraiment moins stressant», admet la vétérinaire. Cependant, pour voyager en cabine, l’animal doit être assez petit pour entrer dans une cage de dimensions précisées par la compagnie aérienne et pouvoir se tenir debout, se retourner et se coucher confortablement. Ce ne sont donc pas tous les animaux qui sont admissibles dans la cabine. À noter que les compagnies aériennes recommandent (et parfois exigent) une cage souple en cabine et une cage à parois rigides en soute.


Bilan de santé
Pour voyager, un animal aura fort probablement besoin de vaccins, de micropuçage ou même de vermifugation. Et vaut mieux s’y prendre d’avance pour ne pas se faire retourner de bord rendu à l’aéroport, ce qui arrive malheureusement assez souvent. Par exemple, pour aller aux États-Unis, un chien doit avoir eu son vaccin contre la rage minimalement 28 jours avant de traverser les douanes et avoir un certificat en règle. Un bilan médical chez le vétérinaire quelques semaines avant le voyage est aussi une bonne idée.

Gérer son stress
Pour ce qui est de donner des sédatifs à son animal avant de partir, «ce n’est pas recommandé», confirme la Dre Laurin. «Il n’y a aucune surveillance en soute. Ça peut causer de l’hypotension, ce qui peut être dangereux en soi.» L’International Air Transport Association et l’Agence canadienne de l’inspection des aliments ne le conseillent pas. «Par contre, votre vétérinaire pourrait vous recommander des anxiolytiques [médication contre l’anxiété] ou des médicaments contre la nausée si votre animal a le mal des transports», spécifie la vétérinaire de la SPCA.

Gérer votre stress
Ne sous-estimez pas votre propre niveau de stress. «Il y a une certaine préparation mentale à faire pour les gens. Surtout si l’animal voyage dans la soute. C’est tellement stressant de voir ton animal partir! Mon chien n’avait jamais été en cage, et je l’ai vu disparaître avec les douaniers. C’est difficile», se souvient la Dre Laurin, qui a elle-même voyagé avec son chien dans le passé.

**

À ne pas oublier :

• Nourrir son animal quatre heures avant départ afin d’éviter les vomissements et les nausées.

• Si vous apportez de la nourriture, elle doit être dans un sac scellé.

• Fournir de l’eau fraîche jusqu’à ce que l’animal vous quitte (en soute) ou jusqu’à l’embarquement (en cabine). 

• Si l’animal est en soute, ne pas fermer sa cage à clé. Elle doit être accessible à des agents en cas d’urgence.

Arriver 30 minutes plus tôt que normalement à l’aéroport.

• Fournir des objets rassurants à son animal, comme sa couverture préférée et des jouets.

• Un animal ne devrait pas voyager avant d’avoir 12 semaines.

**

Spécificités des compagnies aériennes pour le voyage en cabine

• AIR CANADA
Vous êtes libre d’apporter un chat ou un chien avec vous dans la cabine, à condition qu’il soit assez petit pour pouvoir se lever, se retourner et se coucher dans sa cage placée sous le siège devant vous. Vous pouvez le faire à bord des vols Air Canada, Air Canada Rouge et Air Canada Express. Les chats et les chiens sont admis dans les salons Feuille d’érable, en cage.

Frais pour un aller simple :
50 $ Canada / États-Unis
100 $ International

• TRANSAT
Seuls les chats et les chiens sont acceptés. Un passager ne peut pas occuper un siège Classe Club ni un siège de sortie de secours avec son animal. À noter que Transat ne transporte pas les chiens de type pitbull, les rottweilers et les hybrides chiens-loups, entre autres races.

Frais pour un aller simple :
50 $ Canada / Sud / États-Unis 90 $ Europe

• WEST JET
Plusieurs types d’animaux sont acceptés dans la cabine, avec quelques exigences : chats, chiens, oiseaux et lapins.

Frais : de 50 à 59 $

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!