Collaboration spéciale Une place privée de Saint-Vincent-et-les-Grenadines

Voici cinq destinations parfaites pour faire une cure de désintoxication électronique.

Les plaines africaines : Masai Mara (Kenya)
Qui serait assez fou pour vérifier s’il a reçu des messages de son patron en traquant un lion? Le camp de luxe Saruni Wild a été installé dans une vallée du Masai Mara tellement reculée que l’on n’y trouve ni route, ni village, ni ni signe de vie à part la tribu des Massais et une profusion de zèbres, d’éléphants, de guépards, de léopards et de dingos. Le safari Guerrier d’une semaine permet d’apprendre à suivre les traces d’un léopard, à survivre dans la brousse et à construire un camp.

Communications? Communications radio seulement. Pas de téléphone cellulaire, de télévision ou d’internet. À partir de 910 $US pour quatre personnes, tout compris.
saruniwild.com

L’île privée : Saint-Vincent-et-les-Grenadines
Il est impossible de ne pas oublier les contraintes de la vie quotidienne en se prélassant sur une plage bordée de palmiers, tout en buvant du punch pour s’imprégner de l’atmosphère vibrante des Caraïbes. Palm Island Resort est situé sur une île privée de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, un archipel de 13 îles paradisiaques. Cet hôtel a été le premier des Caraïbes à interdire l’usage de gadgets sur la plage. Il propose même aux vacanciers les services d’un mentor spécialisé pour les aider à maintenir le cap.

Communications? Salle de télévision publique, mais pas de télévision, d’internet ou de téléphone dans les chambres. 795 $US par chambre par nuit.

La forêt : Helford, Cornouailles (Grande-Bretagne)
Au mieux, le réseau téléphonique des Cornouailles, un comté d’Angleterre situé à l’extrémité ouest du pays, est lacunaire. Néanmoins, il ajoute au caractère mystique de cette région, qui était autrefois un refuge de pirates et de contrebandiers. Elle en conserve d’ailleurs tout le côté rebelle. Les touristes font un véritable voyage dans le temps en s’engageant dans le sentier boueux qui mène à cette petite maison historique, cachée dans les bois, sur la rive de la crique du Français. Sans être distraits par la technologie, ils peuvent profiter d’une forêt luxuriante et d’une charmante rivière.

Communications? Pas de télévision, d’internet ou de réseau de téléphonie mobile. À partir de 254 £ pour un séjour de quatre nuits en semaine.
landmarktrust.org.uk
palmislandresortgrenadines.com

La brousse australienne : réserve des Flinders Ranges, (Australie-Méridionale)
On pourrait croire qu’il est impossible de capter des signaux numériques dans la cambrousse australienne, où les longues routes se perdent en pleine nature. Au contraire! L’Australie s’est dotée d’un bon réseau de téléphonie mobile en raison de la nécessité de se tenir au fait des prévisions météorologiques et des avertissements de feux de brousse. Mais rien n’empêche les touristes d’éteindre leur téléphone cellulaire. Un séjour à l’auberge de jeunesse de Pittwater, qui domine le parc national Ku Ring Gai, leur offre un retour à la simplicité. Ils peuvent accéder à l’auberge, qui se trouve en pleine brousse, mais à une heure seulement de Sydney, par voie maritime ou à pied.

Communications? Pas de télévision ou d’internet. À partir de 27 $AU par personne par nuit.

La campagne écossaise : Port-na-Con (Durness)
Il n’y a rien de plus sauvage et de plus opposé à la vie urbaine que la campagne écossaise. Bien que les Highlands regorgent d’endroits extraordinaires où l’on peut échapper à des appels inopportuns, les deux gîtes de style moderne de Croft103 sont particulièrement recommandables. Bâtis dans une région éloignée, ils donnent, d’un côté, sur une plage balayée par le vent et le loch Eriboll et, de l’autre, sur une lande de bruyères.

Communications? Réseau de téléphonie mobile peu fiable. Télévision et internet par satellite. À partir de 1 000 £ par semaine pour deux personnes.
sawdays.co.uk/
self-catering
yha.com.au/hostels/

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!