S’il y a une attraction incontournable à Copenhague, c’est bien la statue de La Petite Sirène sur les quais de Langelinie. Surtout lorsqu’on sait que l’auteur du célèbre conte de fées, Hans Christian Andersen, est Danois.

Mais bon… Soyons honnêtes. Aussi symbolique soit-elle, la statue est bien petite, et somme toute, plutôt banale. Très rapidement, l’attention des touristes déçus se tourne ailleurs. Que trouvent-ils à proximité? Des dizaines de cygnes, tous plus gracieux les uns que les autres, voguant sur les eaux du port.

Obnubilés par la proximité de cet oiseau magnifique qu’ils ne voient que trop rarement en liberté, beaucoup de touristes non-européens ignorent carrément les règlements affichés un peu partout dans le parc. Cette tendance à l’indiscipline se retrouve d’ailleurs partout en Europe, pas seulement à Copenhague.

Et hop, on leur lance un bout de barre tendre! Suivi d’un morceau de baguette! Quelques raisins aussi, car ils ont l’air d’avoir bien faim ces pauvres oiseaux…

Bien que ces gestes semblent anodins à première vue, leurs impacts sont beaucoup plus importants que ce que les gens imaginent. En étant nourris ainsi, les cygnes voient leur système se transformer, ce qui peut, à long terme, affecter très gravement leur population.

Saviez-vous qu’en Angleterre tous les cygnes vivant sur la Tamise appartiennent officiellement à la reine, et qu’en attaquant l’un d’eux de quelque façon que ce soit, vous commettez un crime contre la souveraine elle-même? C’est un règlement archaïque, certes, mais il illustre tout le respect que les Européens vouent à cet oiseau. Note aux touristes, donc : résistez à la tentation et gardez vos distances!

Rédactrice : Marie-Eve Vallières
Caméraman : Étienne Melançon
Monteur : Éric Bouchard
Productrice/réalisatrice : Marie-Pier Otis
Glober.tv

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!