Rfoxphoto/Dreamstime.com Hammamet au soleil couchant

Dands le nord de la Tunisie, à proximité de la capitale Tunis, s’étire langoureusement la péninsule du Cap Bon. Baignée de tous côtés par les golfes d’Hammamet et de Tunis, la grande majorité des villes et des villages de la péninsule vit en harmonie avec la mer. Hammamet Si les produits de la pêche ont jadis été une source de revenus importante pour la petite ville d’Hammamet, de nos jours, c’est le tourisme qui fait travailler la plupart des Hammamétois.

Dotée de belles plages, d’une médina, de bons restaurants et de nombreux complexes hôteliers, Hammamet remporte aisément le titre de capitale du tourisme tunisien. Avec l’aménagement de la nouvelle station balnéaire Yasmine Hammamet (277 ha), au sud de la ville, de nombreux hôtels, des villas, une marina et des centres d’animation se sont ajoutés.

Nabeul
La ville de Nabeul, elle, porte fièrement le titre de capitale de l’artisanat tunisien et est réputée mondialement pour ses poteries. Rares sont les visiteurs qui résistent à l’envie de s’en procurer. La distillation des parfums, la broderie et la sparterie font également partie des spécialités des artisans locaux. Beaucoup moins touristique qu’Hammamet, Nabeul compte néanmoins de grands hôtels et de bons restaurants. En parcourant la péninsule, on constate que, outre Hammamet et Nabeul, séparés de seulement 18 km, le reste de la péninsule copmpte peu d’infrastructures touristiques importantes. À l’intérieur des terres, peu peuplées, les plaines fertiles voient croître les oliviers, les figuiers, les orangers et les citronniers.

Ports de pêche pittoresques
Le long de la côte, les ports de pêche de Kelibia et de Sidi Daoud grouillent d’activité. Peu importe l’endroit où l’on choisit de s’attabler, les produits de la mer sont toujours frais. S’avançant dans la Méditerranée, comme si elle cherchait à rejoindre la Sicile et le continent européen, la péninsule du Cap Bon a de tout temps été un lieu stratégique qu’il fallait conserver.

Baignade
Des kilomètres de plages de sable fin attendent les baigneurs de tous les âges à Hammamet et à Nabeul. La baignade est agréable et se pratique généralement de mai à octobre. La péninsule du Cap Bon est aussi propice à la plongée sous-marine, notamment dans la région d’Hammamet, où l’on a découvert une épave de la Seconde Guerre mondiale (à moins de 15 m de profondeur) près de la casbah, et une autre (à environ 25 m de profondeur) à Hammamet-Sud.

Sites archéologiques variés

Ceux qui aiment visiter des sites chargés d’histoire ne manqueront pas de se rendre au site archéologique de Kerkouane, aux carrières antiques d’El Haouaria, au fort de Kelibia et à la médina d’Hammamet.

L’art de marchander
Tapis de laine, poteries, broderies, bijoux, articles de maroquinerie, superbes cages à oiseaux… Le marchandage est chose courante en Tunisie, notamment dans les souks des villes touristiques comme Tunis, Sousse et Houmt Souk (Djerba). Ruse et finesse sont nécessaires pour découvrir le prix que le vendeur consent à obtenir pour son produit. Le prix de départ peut facilement être le double, parfois même le triple, de celui payé à la fin de la discussion.

La cuisine tunisienne
Les mets de la cuisine tunisienne réunissent harmonieusement les saveurs, les arômes et les couleurs. Certains plats constituent de véritables démonstrations de savoir-faire. Riche et épicée, cette cuisine se situe au carrefour des influences culinaires du Maghreb, de l’Europe méditerranéenne et de l’Orient. Au menu des restaurants, on trouve généralement un assortiment de plats traditionnels. Le summum du plaisir, pour apprécier toute l’étendue de l’art culinaire tunisien : partager un repas avec une famille chaleureuse qui en connaît tous les secrets.

Quand y aller?

Le climat de la Tunisie varie selon les régions : méditerranéen au nord et le long des côtes, semi-aride à l’intérieur des terres et aride au sud. Le printemps et l’automne sont les saisons idéales pour le tourisme. À ces moments, le nord est frais, la côte est est agréable et les régions désertiques sont moins chaudes qu’en été. Durant l’été, le nord et la côte séduisent le visiteur avec leurs brises marines, mais l’intérieur des terres, particulièrement les régions désertiques est d’une chaleur accablante.

Guide Ulysse
Tunisie

Aussi dans Vacances:

blog comments powered by Disqus