Métro Le magnifique Geirangerfjord et ses parois abruptes

Magnifique pays de montagnes et de forêts avec de jolies villes portuaires, la Norvège est surtout courtisée pour ses fjords. Ces bras de mer qui pénètrent dans les terres sont propices à des croisières envoûtantes.

C’est sur la côte, entre Stavanger et Älesund au nord, en passant par Bergen, l’ancienne capitale hanséatique, qu’on trouve le plus grand nombre de fjords. Certains sont très connus et inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. D’autres, plus secrets, se découvrent au fil d’une croisière ou en cabotant d’île en île.

Le Lysefjord
Au départ de Stavanger, ce fjord a des allures de canyon très encaissé, aux parois rocheuses abruptes qui lui donnent une allure austère. Pourtant, l’ascension, en une randonnée sportive (ou par la route), d’une de ses falaises, le Preikestolen, qui culmine à 600m de haut, vaut vraiment le détour. De là, une vue à couper le souffle se déploie devant les yeux. Pour les plus téméraires, un survol en parachute est possible.

Le Hardangerfjord
Entre Haugesund et Bergen, ce fjord, avec ses nombreux tentacules, est très spectaculaire. Sa vaste embouchure se resserre et se borde de vergers et de prairies qui, au printemps, composent des mosaïques multicolores. Ensuite, à l’intérieur des terres, le paysage se durcit, et on voit surgir des crêtes enneigées, des cascades vertigineuses, des forêts et de hauts plateaux sauvages qui sont le domaine des rennes et des troupeaux en alpage.

Le Sognefjord
Au nord de Bergen, c’est le fjord de tous les superlatifs: le plus long d’Europe. Il se faufile dans les vallées sur plus de 200km, est éclaboussé par le Vettisfossen, la plus haute chute d’eau libre (275m) d’Europe, et achève son parcours au pied du Jostedalsbreen, le plus grand glacier d’Europe! Jeux de lumière et cascades impressionnantes lui donnent une allure parfois inquiétante lorsque le ciel est plombé, ou pastorale et sereine lorsque les vergers sont en fleurs. Autant de paysages qui ne manquent pas de se renouveler au gré des saisons.

Le Nordfjord
Des îles à l’allure sévère semblent défendre son accès. Il nous mène, après un parcours d’une centaine de kilomètres, à la ville d’Olden, haut lieu de vacances des cours européennes du XIXe siècle. Le paysage montagneux semble grave. De petits villages de pêcheurs donnent l’impression d’être amarrés sur les berges. Au-dessus, les glaciers bleutés veillent et résistent aussi bien que possible à l’outrage des temps modernes.

Le Geirangerfjord
Situé à la hauteur d’Älesund, ce fjord est réputé dans le monde entier. Très encaissé, avec des parois rocheuses abruptes, il fait une forte impression, avec des eaux sombres qui semblent hostiles puis s’apprivoisent sous les rayons du soleil, le ciel intense qui apparaît tel un morceau de toile déchiré entre deux parois d’où jaillissent furieusement des cascades inouïes. Ici, les «Sept sœurs» et le «Voile de la mariée» sont des vedettes.

L’Express Côtier
L’Express Côtier-Hurtigruten a été créé initialement pour assurer la livraison du courrier postal, mais une vocation touristique s’est ajoutée à cette charge administrative. Ces navires cabotent le long de la côte norvégienne de Bergen à Kristiansund en 11 jours dans les deux sens. On embarque ou débarque à volonté durant son périple. À la belle saison, l’Express s’aventure dans le Guerangerfjord et dans le Trollfjord. Magique!

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!