Chantal Lévesque/Métro

L’inspecteur Jacques Use (la pognez-vous?) a besoin d’aide. Son enquête n’aboutit pas. Il demande donc aux touristes (et moins touristes) de compléter les recherches. Montréal à la loupe, nouvelle initiative de trois Français néo-Montréalais, propose des visites inusitées de la ville. Métro a testé leur parcours dans le Vieux-Port.
(Photos: Chantal Lévesque/Métro)

Passation du flambeau
ALaLoupe-Bloc1
Anna Tomie la pharmacienne, André Ceouver le courtier en assurance-vie, Ali Gator l’électricien et Berthe Zéroprofit la tatoueuse: l’un d’entre eux a commis le vol le plus important de l’histoire de Montréal. Trêve de jeux de mots, Claire Deguelle (photo), l’une des fondatrices de Montréal À la loupe, forme deux groupes avec les participants et distribue à chacun d’eux un sac rempli d’outils. Les deux équipes s’affrontent dans une course contre la montre pour résoudre le crime. Celle qui réussit à répondre la première à la question de culture générale commence avec une longueur d’avance.

Les lieux
ALaLoupe
Le parcours d’environ 3,5km est axé sur la découverte de monuments architecturaux. À chaque intersection, vitrine et façade de bâtiment prédéterminées, une réponse doit être trouvée à une question, dans le but de résoudre le crime. En plus de s’arrêter devant des monuments à valeur historique, comme l’emplacement du premier hôpital de Montréal, l’enquête conduit également sur des lieux a priori moins touristiques, comme la mission Old Brewery ou une galerie d’art dont nous tairons le nom pour ne pas vous donner trop d’indices.

Les outils
ALaLoupe
À mi-parcours, on avait presque oublié qu’on avait des outils à notre disposition. Ils ne sont pas secondaires. Comme ce pochoir inspiré de L’homme de Vitruve de Leonard de Vinci, qui permet de décoder un message caché dans une inscription.

Les secrets
ALaLoupe
Les statues ne sont par ailleurs pas à négliger. Si aucun inspecteur moustachu vêtu d’un long imperméable ne vous accostera pour vous livrer un message top secret, des sculptures pourraient aller à votre rencontre, ou presque. Comme Les chuchoteuses, œuvre de Rose-Aimée Bélanger, ou encore la statue de l’ancien maire de Montréal Jean Drapeau.

On aime

  • L’activité est ludique et accessible tant aux adultes qu’aux enfants.
  • Les bâtiments mis de l’avant dans le circuit ne sont pas forcément touristiques. On y découvre autre chose que les caricaturistes du Vieux-Port et les queues de castor.

On aime moins

  • Comme le but du jeu est de résoudre l’enquête avant l’équipe adverse, il faut se dépêcher et passer rapidement d’un endroit à l’autre, ce qui laisse peu de temps pour flâner. Dommage.
  • L’information fournie sur l’historique des lieux est assez rudimentaire.

***
Montréal à la loupe propose également un parcours dans le Plateau-Mont-Royal portant davantage sur les murales qui agrémentent le quartier. Les visites sont offertes au coût de 14$ le samedi et le dimanche et, en soirée, le jeudi et le vendredi.
Réservations en ligne au www.mtl-alaloupe.com

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!