RIO DE JANEIRO — Georcy-Stéphanie Tiffeault-Picard était visiblement dépitée à l’issue de la phase de classement de l’épreuve individuelle de tir à l’arc recourbé, vendredi, au Sambodrome. Mais l’archère montréalaise jure qu’elle ne se laissera pas abattre.

Tiffeault-Picard a terminé 61e au sein d’un groupe de 64 archères avec une récolte de seulement 585 points, une performance en-deçà de ses attentes. En conséquence elle sera confrontée au premier tour éliminatoire, lundi, à la Taïwanaise Ya-Ting Tan, deuxième meilleure archère au monde.

Celle qu’on surnomme ‘Gee-Oh’, qui occupe également le 46e échelon sur l’échiquier mondial, a indiqué avoir éprouvé de la difficulté avec sa technique ces dernières semaines. Elle a cependant assuré que sa performance n’est pas attribuable au fait qu’elle participe à ses premiers jeux en carrière.

Tiffeault-Picard trône au sommet du classement canadien depuis 2013, en plus de détenir le record canadien à l’arc recourbé. Elle a succédé à Marie-Pier Beaudet, qui a annoncé sa retraite en mai dernier après avoir participé aux Jeux de 2004, 2008 et 2012, au sein de l’équipe canadienne.

En matinée, l’archer sud-coréen Woojin Kim a établi un record du monde avec un score de 700 pour 72 flèches au classement individuel masculin, surpassant ainsi la marque précédente de 669 points réalisée par le Sud-Coréen Dong-Hyun Im aux Jeux de Londres en 2012. Il s’agissait du premier record du monde à être enregistré aux Jeux de Rio.

Le Canadien Crispin Duenas, de North York, en Ontario, a pris le 18e rang avec un score de 669. Duenas affrontera au premier tour éliminatoire, mercredi, l’Italien Marco Galiazzo. Ce dernier a été champion olympique à Athènes en 2004.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!