Eraldo Peres Eraldo Peres / The Associated Press

RIO DE JANEIRO — Pour la première fois des Jeux de Rio, Michael Phelps a trouvé chaussure à son pied.

L’Américain a dû s’avouer vaincu devant le Singapourien Joseph Schooling, qui est sorti de la piscine avec une médaille d’or et un record olympique en poche au 100 mètres papillon, vendredi.

Schooling, qui a parcouru la distance en 50,39 secondes, a mené l’épreuve d’un bout à l’autre, reléguant Phelps en deuxième position, à égalité avec le Hongrois Laszlo Cseh et le Sud-Africain Chad Le Clos. Les trois nageurs ont réalisé un temps de 51,14 secondes et ont dû se contenter de l’argent.

Participant à cette discpline pour une quatrième fois aux Jeux olympiques, Phelps n’avait jamais obtenu un autre résultat que l’or et il tentait de répéter son exploit du 200 m quatre nages en remportant l’épreuve pour une quatrième fois aux Jeux.

Digne héritière de Phelps chez les dames, l’Américaine Katie Ledecky n’a pour sa part jamais été menacée lors du 800 m nage libre, devançant ses plus proches poursuivantes par près de 12 secondes.

Au passage, Ledecky a fracassé son propre record du monde en complétant la distance en 8:04,79. En janvier, lors d’une compétition au Texas, la nageuse de 19 ans avait parcouru les 800 mètres en 8:08,68.

La Britannique Jazz Carlin a terminé au deuxième rang et la Hongroise Boglarka Kapas a complété le podium.

Dans le cas de Hope Solo, les sourires ont laissé place à l’amertume.

L’équipe féminine de soccer des États-Unis a subi l’élimination aux mains de la Suède 4-3 aux tirs de pénalité, lors de la ronde des quarts de finale. Il s’agit d’un revers étonnant pour la formation américaine, qui avait participé à chacune des finales depuis l’entrée du sport aux Jeux olympiques, en 1996 à Atlanta. Les États-Unis avaient remporté quatre médailles d’or.

Et après le match, Solo, la gardienne américaine, a critiqué le style défensif mis de l’avant par les Suédoises, qu’elle a qualifiées de «trouillardes».

«La meilleure équipe n’a pas gagné aujourd’hui, a affirmé Solo. Je le crois fermement.»

«C’est correct d’être trouillardes si vous gagnez», a rétorqué l’entraîneure-chef de la Suède, Pia Sundhage, qui a dirigé Solo lorsqu’elle était en charge de l’équipe des États-Unis.

Après que les deux équipes eurent complété le temps réglementaire et la prolongation à égalité 1-1, la capitaine suédoise Caroline Seger a déjoué Solo lors de la quatrième ronde de tirs de pénalité tandis que la tentative de Christen Press a survolé la barre transversale. Lisa Dahlkvist a trouvé le fond du filet lors du tir suivant pour confirmer la victoire de la Suède.

Stina Blackstenius avait ouvert la marque pendant la 61e minute pour la Suède, mais les États-Unis ont créé l’égalité quelque 17 minutes plus tard, grâce à un but d’Alex Morgan.

Plus tard vendredi, l’Allemagne a vaincu la Chine 1-0 grâce à un but de Melanie Behringer à la 76e minute. En demi-finale, les Allemandes affronteront les gagnantes du match Canada-France, au programme vendredi.

Au tennis, Monica Puig a fait un pas de plus vers la première médaille d’or olympique de l’histoire de Porto-Rico à la suite de sa victoire en trois manches, 6-4, 1-6, 6-3 contre la Tchèque Petra Kvitova dans un match de demi-finale. En finale, Puig croisera le fer avec l’Allemande Angelique Kerber, qui a éliminé l’Américaine Madison Keys en deux manches, 6-3, 7-5.

Chez les hommes, l’Argentin Juan Martin del Potro a poursuivi sa belle aventure olympique avec une victoire en deux manches, 7-5, 7-6 (4) contre l’Espagnol Roberto Bautista Agut. En demi-finale, il retrouvera un autre Espagnol, et pas le moindre. Après une difficile première manche, Rafael Nadal a gâché la journée des Brésiliens en éliminant le favori local, Thomaz Bellucci, 2-6, 6-4, 6-2.

Le Britannique Andy Murray, champion en titre, s’est également frayé un chemin jusqu’aux demi-finales grâce à une victoire de 6-0, 4-6, 7-6 (2) face à l’Américain Steve Johnson. Il croisera le fer avec le Japonais Kei Nishikori qui a défait le Français Gaël Monfils 7-6 (4), 4-6, 7-6 (6) au terme d’un marathon de près de trois heures.

Nadal et son compatriote Marc Lopez ont arraché les honneurs de la finale du double, défaisant les Roumains Florin Mergea et Horia Tecau 6-2, 3-6, 6-4.

Pléiade de médailles

La septième journée de compétitions des Jeux de Rio marquait l’ouverture des compétitions en athlétisme, et la première médaille d’or est allée à l’Éthiopienne Almaz Ayana, qui a inscrit un record mondial au 10 000 mètres. Son temps de 29 minutes 17,45 secondes a éclipsé l’ancienne marque, datant de 1993, par plus de 14 secondes.

De nombreuses autres médailles seront en jeu au cours de la journée, incluant une autre qui pourrait se retrouver autour du cou du nageur américain Michael Phelps, cette fois au 100 mètres papillon.

Sa compatriote Katie Ledecky tentera de rafler l’or au 800 mètres style libre, ce qui lui permettrait de devenir la première nageuse depuis 1968, à Mexico, à compléter le triplé 200-400-800 lors des mêmes Jeux

Cette septième journée a par ailleurs été assombrie par un décès, du dopage et un manque de respect de l’étiquette.

Le gouvernement du Brésil a décrété une journée de deuil national à la suite de la mort d’un policier, abattu d’une balle à la tête après s’être trompé de direction et avoir abouti dans l’une des favelas de la ville.

Un haltérophile polonais et un spécialiste bulgare du steeplechase ont été expulsés des Jeux pour dopage, et un nageur chinois a écopé une suspension provisoire à la suite du premier test antidopage positif depuis le début des Jeux.

Et dans un sérieux manque à l’étiquette du judo, avec une connotation politique en plus, un judoka égyptien a refusé de faire la révérence et de serrer la main de son rival israélien après sa défaite.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!