Luca Bruno Luca Bruno / The Associated Press

RIO DE JANEIRO — Le Canada a connu une première journée sans médaille, lundi aux Jeux olympiques de Rio.

La journée a commencé avec des éliminations surprises en canoë-kayak au stade de Lagoa et a pris fin avec une contre-performance du champion du monde en titre au saut à la perche Shawn Barber.

Le dernier espoir du Canada pour prolonger sa séquence avec au moins une médaille à chaque jour depuis le lendemain de la cérémonie d’ouverture reposait sur les épaules de Barber, qui s’était imposé aux mondiaux et aux Jeux panaméricains l’an dernier.

Le perchiste de 22 ans originaire de Toronto a eu besoin de deux essais pour franchir les 5,50 mètres, puis il a raté chacune de ses trois tentatives sur 5,65 mètres, l’éliminant rapidement de la course au podium. Le Canadien a finalement terminé au 10e rang.

La compétition de saut à la perche avait été retardée pendant environ une heure, en raison d’une pluie diluvienne qui s’était abattue sur le Stade olympique de Rio.

Le Canada avait gagné au moins une médaille à chaque jour depuis le début des Jeux de Rio. Le relais 4×100 mètres style libre féminin avait lancé le bal en gagnant le bronze, le 6 août dernier.

En matinée, on a rapidement appris que le stade de Lagoa ne semble définitivement pas porter chance aux athlètes canadiens. Après une série de contre-performances en aviron, les Canadiens ont connu une première journée difficile lors des compétitions de canoë-kayak, alors que quatre embarcations, dont celles des anciens médaillés Adam van Koeverden et Mark Oldershaw, n’ont pas réussi à se qualifier pour les finales.

Van Koeverden a connu un départ catastrophique en demi-finale du K-1 1000 mètres et il s’est contenté du sixième rang.

Le kayakiste de 34 ans, d’Oakville, en Ontario, avait mérité la médaille d’or sur 500 mètres aux Jeux d’Athènes en 2004 et il en a ajouté une d’argent sur cette distance, qui a été retirée du programme à la faveur du 200 mètres à partir des Jeux de Londres. Il a également mérité le bronze et l’argent au 1000 mètres.

Oldershaw, de Burlington, en Ontario, a conclu sa demi-finale du C-1 1000 mètres au quatrième rang, ratant lui aussi la finale A. Oldershaw, un canoéiste de troisième génération à participer aux Jeux olympiques, avait obtenu une médaille de bronze à Londres il y a quatre ans.

Avec les éliminations de van Koeverden et Oldershaw, le kayakiste Mark de Jonge demeure le meilleur espoir d’une médaille dans la discipline. Le champion du monde en titre entrera en action plus tard cette semaine au 200 mètres.

Un des rayons de soleil pour la délégation canadienne est venu de l’équipe de volleyball masculin, lundi, qui s’est qualifié pour les quarts de finale grâce à une victoire en quatre manches contre l’Italie.

Stephanie Horner, de Beaconsfield, a terminé en 23e position lors de la première compétition de natation en eau libre présentée dans l’eau polluée de Rio.

Richard Weinberger, de Surrey, en Colombie-Britannique, va représenter le Canada lors de l’épreuve masculine, mardi.

Du côté de la piscine, Jacqueline Simoneau, de Montréal, et Karine Thomas, de Gatineau, se sont qualifiées pour la finale de l’épreuve en duo en nage synchronisée. Elles ont terminé en septième position lors des qualifications.

Philippe Gagné, de Montréal, a atteint les demi-finales au tremplin de 3 mètres individuel. Il s’est classé 12e lors des éliminatoires.

Sur la piste d’athlétisme, Crystal Emmanuel, d’East York, en Ontario, a obtenu son billet pour les demi-finales du 200 mètres féminin grâce à un record personnel de 22,8 secondes.

Geneviève Lalonde, de Moncton, a terminé 16e en finale du 3000 mètres steeple.

Noelle Montcalm, de Belle River, en Ontario, et Sage Watson, de Medecine Hat, en Alberta, se sont qualifiées pour les demi-finales du 400 mètres haies féminin.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!