Sean Kilpatrick Sean Kilpatrick / La Presse Canadienne

RIO DE JANEIRO — Le Canada a connu sa meilleure journée des Jeux olympiques de Rio, jeudi, et les femmes et les hommes y ont contribué à parts égales.

Après une première moitié de journée marquée par la médaille d’or de la lutteuse Erica Wiebe et celle de bronze de la plongeuse québécoise Meaghan Benfeito, l’athlétisme masculin a volé la vedette en soirée, d’abord grâce à Damian Warner avant une autre éblouissante prestation d’Andre De Grasse.

Le jeune sprinter ontarien a mérité une deuxième médaille à Rio, terminant au deuxième rang du 200 mètres en 20,02, soit 24 centièmes de seconde derrière l’intouchable jamaïcain Usain Bolt.

Moins d’une heure avant, Warner était parvenu à conserver son emprise sur le troisième rang pour mériter le bronze au décathlon. Détenteur du troisième rang avant l’épreuve finale, le 1500 mètres, Warner a négocié la distance en 4:24,90. Cette performance a permis au Canadien de porter son total de points à 8666, 86 de plus que l’Allemand Kai Kazmirek.

Les exploits des athlètes canadiens jeudi leur ont permis de hausser leur récolte globale à 18 médailles, le même total qu’à Londres en 2012. Jusqu’à maintenant, le Canada compte quatre médailles d’or, trois d’argent et 11 de bronze.

Depuis le début des Jeux, le Canada avait connu sa meilleure journée le 12 août avec trois médailles, une de chaque couleur.

Journée parfaite

Cette journée faste de la délégation canadienne a commencé avec Benfeito, qui a mérité une deuxième médaille de bronze à la tour à Rio, celle-là en compétition individuelle.

Grâce à cinq plongeons de qualité en finale, Benfeito, décorée du bronze à la tour synchro avec Roseline Filion la semaine dernière, a complété la compétition avec un score de 389,20.

À sa dernière compétition en carrière aux Jeux olympiques, Filion s’est classée sixième avec un total de 367,95, et ce malgré un quatrième plongeon qui ne lui a rapporté que 47,85 points.

Ça s’est poursuivi à la lutte, où Wiebe a connu une journée parfaite pour mériter l’or chez les moins de 75 kg. En grande finale, elle a totalement dominé la Kazakhe Guzel Manyurova par le score de 6-0.

Il s’agissait de la quatrième médaille d’or du Canada à Rio, et de la troisième par une athlète féminine.

L’exploit de Wiebe a aussi permis au Canada de prolonger sa séquence de succès en lutte olympique. Depuis 1992, le pays a toujours réussi à envoyer au moins l’un de ses représentants sur le podium.

Et les femmes y sont pour beaucoup, ayant amassé les six dernières médailles, trois par Tonya Verbeek (2004, 2008, 2012) et deux par Carol Huynh (2008 et 2012). Huynh avait mérité l’or chez les moins de 48 kg, en 2008 à Pékin.

Henderson s’éclate

À défaut de mettre la main sur une médaille puisque la compétition s’achèvera samedi, Brooke Henderson est revenue au plus fort de la lutte à mi-chemin du tournoi de golf féminin des Jeux de Rio.

La jeune golfeuse de Smiths Falls en Ontario a inscrit sept oiselets, dont cinq lors de ses six derniers trous pour un score de 64, sept coups sous la normale, et une fiche cumulative de 134, huit sous le par.

Elle occupe le troisième rang à égalité avec la Britannique Charley Hull au classement cumulatif, deux coups derrière la Sud-Coréenne Inbee Park.

Quant à Alena Sharp, l’autre Canadienne en lice, elle a connu un départ canon avec un score de 32 sur le neuf d’aller. Mais deux bogueys en deuxième moitié de parcours l’ont laissée avec un score de 69, pour un total de 141 et le 32e rang du classement général.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!