NEW YORK — Les Canadiens Bianca Andreescu et Félix Auger-Aliassime ont connu bien du succès en signant chacun un gain en simple et en double lors du volet junior des Internationaux de tennis des États-Unis, mercredi.

Andreescu, septième tête de série, l’a emporté en 57 minutes contre l’Américaine Hailey Baptiste, 6-2, 6-3.

Andreescu a inscrit pas moins de six bris de service en neuf tentatives. En contrepartie, elle n’a fait face qu’à trois balles de bris, mais Baptiste est parvenue à en convertir deux.

En troisième ronde, Andreescu croisera le fer avec Usue Maitane Arconada, également des États-Unis, classée neuvième.

Andreescu a aussi été victorieuse en double, elle et la Britannique Katie Swan battant l’Allemande Irina Cantos Siemers et la Polonaise Daria Kuczer 7-6 (4) et 6-0, au deuxième tour.

Quant à Auger-Aliassime, il a dû batailler beaucoup plus longtemps pour éliminer l’Australien Alexei Popyrin 4-6, 6-3, 6-4, en 1h49.

Le Montréalais de 16 ans, classé sixième, a accédé au troisième tour même s’il a été dominé au chapitre des as (quatre contre neuf) et malgré sept doubles fautes.

Ces lacunes au service ne l’ont pas empêché d’inscrire un pourcentage de réussite de 61 pour cent de ses premières balles et de gagner 82 pour cent des points au premier service.

Auger-Aliassime a également provoqué 14 balles de bris et en a converti trois, une de plus que son rival.

Lors de sa prochaine sortie, Auger-Aliassime livrera bataille à l’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina.

En double, Auger-Aliassime et un compatriote, Benjamin Sigouin, ont vaincu les Brésiliens Gabriel Decamps et Orlando Luz 6-2, 7-6 (1), en deuxième ronde.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!