Getty Images Jay Bouwmeester

OTTAWA — Jay Bouwmeester a de nouveau été appelé en renfort par Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey, mais ça ne le dérange pas.

Bouwmeester, Corey Perry et Logan Couture avaient tous été écartés de la formation canadienne pour ce tournoi après le dévoilement initial de l’équipe, mais comme le dit l’adage, mieux vaut tard que jamais.

Le hockeyeur de 32 ans avait aussi été ajouté au dernier moment lors de la Coupe du monde de 2004 à la suite d’une blessure au défenseur Chris Pronger, et il avait disputé quatre matchs.

«C’était une situation complètement différente parce qu’à l’époque j’avais 20 ans et que j’entrais dans un vestiaire dans lequel se trouvaient Mario Lemieux et Joe Sakic, s’est souvenu le vétéran de 13 saisons dans la LNH. C’était ‘cool’ de pouvoir fréquenter ces gars-là, mais Scott Hannan et moi étions en quelque sorte les septième et huitième défenseurs, et j’ai finalement pu jouer à cause des blessures. L’expérience avait été fantastique.»

Cette fois-ci, Bouwmeester est le vétéran dans le vestiaire. À 32 ans, il est le deuxième joueur le plus âgé d’Équipe Canada après Joe Thornton (37 ans). Le joueur des Sharks de San Jose est le seul dans cette équipe à avoir représenté le pays lors de la Coupe du monde de hockey en 2004.

Bouwmeester et Couture ont répété les propos de Perry, qui a déclaré que c’était un honneur de simplement pouvoir revêtir le chandail orné de la feuille d’érable.

«Je suis ici, c’est tout ce qui compte», a confié Perry lundi.

Même s’il a été invité au dernier moment, Bouwmeester a assuré qu’il était prêt pour le camp d’entraînement et s’est dit satisfait de sa performance dans la victoire de 5-2 du Canada contre les États-Unis samedi soir à Ottawa — où il a marqué un but en 15:51 de temps de jeu.

Le fait que l’entraîneur-chef d’Équipe Canada, Mike Babcock, connaisse Bouwmeester en raison de sa participation aux précédents tournois internationaux a probablement joué en sa faveur. Le défenseur des Blues de St. Louis a fait partie de la formation canadienne qui a remporté le tournoi olympique à Sotchi en 2014 ainsi que le Championnat du monde de 2004 — chaque fois sous l’égide de Babcock.

«J’ai dirigé ‘Bo’ à maintes reprises; c’est un très bon joueur, il couvre bien la patinoire et possède un très bon sens du jeu, a confié Babcock à propos de Bouwmeester. ‘Bo’ apporte quelque chose à l’équipe nationale — il ne se préoccupe de rien sauf de jouer comme ‘Bo’ en est capable, et c’est ce qu’il aime et ce qui le rend aussi bon. Je crois qu’il est un très bon joueur.»

Équipe Canada complétera sa tournée préparatoire mercredi soir en affrontant la Russie à Pittsburgh. Babcock a déclaré qu’il attendra à mardi avant de dévoiler l’identité de son gardien partant.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!