Daniel Ochoa de Olza Daniel Ochoa de Olza / The Associated Press

MADRID — Cristiano Ronaldo et Alvaro Morata ont trouvé le fond du filet en fin de match et le Real Madrid est venu de l’arrière pour vaincre le Sporting de Lisbonne 2-1, mercredi, évitant ainsi d’entamer la défense de son titre en Ligue des Champions de l’UEFA d’une bien mauvaise façon.

Ronaldo a créé l’égalité à la 89e minute sur un coup franc contre son ancienne équipe, et Morata a enfilé le but victorieux pendant les minutes ajoutées pour permettre aux Madrilènes d’arracher un court gain contre un club portugais étonnamment efficace.

«Je suis satisfait du résultat. Nous avons souffert, mais n’avons pas baissé les bras, a dit l’entraîneur-chef du Real Zinédine Zidane. J’ignore si le résultat a été juste ou non, mais de toute évidence nous y avons cru. Ce n’était pas parfait, parce que ça n’existe pas la perfection, mais l’important c’était d’obtenir la victoire.»

Le Real, qui tente de devenir la première équipe à défendre son titre de la Ligue des Champions avec succès depuis l’instauration du nouveau format de compétition en 1992-93, a évité de justesse de subir une deuxième défaite seulement à domicile en 31 matchs de la Ligue des Champions. Les Espagnols ont triomphé à 27 reprises et fait match nul trois fois au stade Santiago Bernabeu.

Le Sporting n’était qu’à quelques minutes de sa première victoire en 11 matchs en Espagne dans des compétitions sanctionnées par l’UEFA. Le Real aurait pu perdre à domicile contre une formation portugaise pour la première fois de son histoire.

Porté par un impressionnant contingent de partisans, le Sporting a entamé le match sur les chapeaux de roue. Il s’est révélé efficace en défensive et a généré de nombreuses chances de marquer grâce à des contre-attaques rapides et un jeu de passes irréprochable.

Bruno Cesar a donné les devants aux Portugais trois minutes après le coup d’envoi de la deuxième demie, après que Sergio Ramos et Luka Modric eurent échoué dans leur tentative de dégagement. Le milieu de terrain brésilien en a profité pour décocher un coup de pied du gauche qui s’est faufilé vers le coin opposé du filet madrilène.

«Notre stratégie a bien marché jusqu’à cinq ou six minutes du sifflet final, a noté Cesar. Nous avons bien joué et avons démontré notre potentiel. Nous sommes tristes, de toute évidence, parce que nous étions au coude-à-coude avec le Real Madrid, nous aurions pu l’emporter et avons finalement perdu, mais nous pouvons rentrer avec la tête haute.»

C’était la première fois que le Real accordait un but à domicile en Ligue des Champions depuis son match de demi-finale en 2014-15. Ronaldo et Morata ont toutefois pris les choses en main alors que les dernières minutes du match s’envolaient et rectifié la situation. Il s’agissait du premier match entre les deux clubs en 16 saisons.

D’autre part, le Borussia Dortmund a saboté le retour du Legia de Varsovie en Ligue des Champions en l’humiliant 6-0.

Le champion polonais, qui avait atteint les quarts de finale à sa dernière participation en 1995-96, a manqué de profondeur contre les marchands de vitesse allemands. Ces derniers étaient affamés, après s’être inclinés devant un club promu, Leipzig, en Bundesliga samedi dernier.

Ainsi, de retour en Ligue des Champions après une absence d’une saison et un été plutôt mouvementé, Dortmund a rapidement pris les commandes en inscrivant trois buts au cours des 17 premières minutes de jeu de ce duel du groupe F. Ç’en était déjà fait des adversaires polonais.

Dans les autres matchs à l’affiche mercredi, la Juventus de Turin a fait match nul de 0-0 contre Séville, Monaco a surpris Tottenham 2-1, Manchester City a malmené Mönchengladbach 4-0, Leicester a défait le FC Bruges 3-0, le Bayer Leverkusen a fait match nul de 2-2 contre le CSKA Moscou, Porto a arraché un match nul de 1-1 à Copenhague et Lyon a blanchi le Dinamo de Zagreb 3-0.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus