Gene J. Puskar Gene J. Puskar / The Associated Press

PITTSBURGH — Ryan Getzlaf a trompé la vigilance de Sergei Bobrovsky lors d’une échappée à 3:29 de la période de prolongation pour procurer une victoire de 3-2 au Canada contre la Russie, mercredi, lors d’un match préparatoire en vue de la Coupe du monde de hockey.

Bobrovsky a réalisé 45 arrêts, plusieurs spectaculaires, mais il n’a pu repousser la rondelle lancée par Getzlaf. Ce dernier a faufilé l’objet entre les jambières du gardien russe lors de cette période supplémentaire disputée à trois contre trois.

John Tavares et Patrice Bergeron ont également trouvé le fond du filet pour l’équipe canadienne. Le capitaine des Penguins de Pittsburgh, Sidney Crosby, a obtenu une aide sur le filet de Bergeron alors qu’il évoluait sur une patinoire connue: celle du Consol Energy Center.

Carey Price a repoussé 24 rondelles pour le Canada, qui a terminé les parties préparatoires avec une fiche de 2-1. Le tournoi mettant en vedette huit formations s’amorcera ce week-end, à Toronto.

«La chose à retenir lors d’un court tournoi, c’est que nous devons nous améliorer de match en match, a indiqué Crosby. Je crois que nous pouvons accomplir cela. Nous sommes capables d’atteindre un autre niveau, mais c’est sûrement le cas pour beaucoup d’autres équipes.»

Artemi Panarin a amassé un but et une aide pour les Russes. Alexander Ovechkin a aussi fait scintiller la lumière rouge, à la suite d’un puissant tir sur réception en avantage numérique. Evgeni Malkin a obtenu une mention d’aide sur le filet d’Ovechkin pour égaler la production offensive de son coéquipier avec les Penguins.

«Nous nous affrontons souvent, a mentionné Malkin. Il est robuste le long des bandes et il protège bien la rondelle. C’est une rude bataille contre lui. J’aime la façon dont je joue aussi.»

La troupe de Mike Babcock entamera le tournoi samedi, contre la République tchèque. La Russie entrera quant à elle en scène dimanche, contre la Suède.

Le Canada est largement favori pour triompher lors de cette Coupe du monde. Les représentants de l’unifolié ont décroché l’or lors des deux derniers Jeux olympiques d’hiver — à Vancouver, en 2010, et à Sotchi, en 2014.

«Nous sommes de plus en plus confortables, a ajouté Crosby. Les unités spéciales seront très importantes. C’est un processus, mais nous nous sommes améliorés au fil des parties.»

Le Canada s’est mis en marche dès la première période, dominant ses adversaires au chapitre des tirs au but (14-5). Notamment grâce au brio du trio composé de Crosby, Brad Marchand et Bergeron, qui a battu Bobrovsky à l’aide d’un tir du revers précis.

La Russie a cependant retrouvé son aplomb au deuxième tiers. Malkin a gagné une mise en jeu en zone adverse et il a poussé la rondelle vers Panarin, qui a trouvé Ovechkin seul de l’autre côté. Le capitaine des Capitals n’a pas eu de difficulté à déjouer Price de son endroit favori. Quatre minutes plus tard, Panarin est sauté sur une rondelle libre pour donner les devants à son équipe.

La formation canadienne n’a toutefois pas baissé les bras et elle a nivelé le pointage à 13:58 du dernier engagement, lorsque Tavares a décoché un tir flottant qui s’est faufilé à travers la circulation dense devant Bobrovsky.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus