Bill Kostroun Bill Kostroun / The Associated Press

CINCINNATI — Quand l’issue du match est en jeu, les partisans des Bengals et des Steelers savent vers qui on va diriger le ballon.

D’un côté comme de l’autre, des duos dynamiques de longue date ont ce qu’il faut pour faire le gros jeu qui fera pencher la balance.

Pour les Bengals, ce sont Andy Dalton et A.J. Green. Pour les Steelers, Ben Roethlisberger et Antonio Brown.

Fidèle à sa réputation, chaque paire a brillé en lever de rideau de la saison, dimanche dernier.

Green a capté 12 passes pour 180 verges et un touché, aidant Cincinnati à l’emporter 23-22 contre les Jets, aux Meadowlands.

Brown a fait huit attrapés pour 126 verges et deux touchés, aidant Pittsburgh à s’imposer 38-16 à Landover, face aux Redskins.

Ces duos d’impact seront en vedette dans le même match ce dimanche, au Heinz Field.

«Ben et moi avons la chance de compter sur d’excellents ailiers, a confié Dalton, qui a fait ses débuts dans la NFL en même temps que Green, en 2011. Mais au-delà de ça, le temps fait bien les choses. J’ai passé toute ma carrière avec A.J. et Ben, il joue avec Antonio depuis sept ans. La chimie s’est développée. Si le talent est là, la chimie va suivre. Et quand vous visez le sommet, ça mène à de gros jeux.»

Brown peut flairer ce que ‘Big Ben’ va faire s’il doit se sauver de la pochette. L’instinct des deux joueurs entre alors en jeu, un instinct qui s’est raffiné au fil des entraînements.

«Ça représente beaucoup de temps, de dur travail et de communication, a dit Brown. Sans oublier l’étude de séquences sur vidéo. Nous essayons toujours de faire mieux et nous regardons toujours vers l’avant, pas vers l’arrière.»

Brown a saisi 375 passes lors des trois dernières saisons, établissant un record de la NFL pour cette période.

«C’est une machine, a dit le demi de coin Dre Kirkpatrick, des Bengals. C’est rare que vous le voyez fatigué. Je l’affronte depuis cinq ans et je ne l’ai jamais vu essouflé ou quelque chose du genre. Ça montre à quel point il est en forme. Son niveau de conditionnement est exceptionnel.»

Brown est capable de louanges lui aussi.

«Avec ses longs bras, il n’y pas de catch impossible pour A.J., a dit Brown. Il peut changer l’allure d’un match avec sa capacité à faire des gros jeux.»

Dalton et Green sont le duo quart / ailier espacé le plus productif de l’histoire de la NFL pour les cinq premières années d’une carrière, avec 395 passes réussies et 5789 verges.

Leurs 40 connexions pour un touché égalent Dan Marino et Mark Clayton, des Dolphins, pour le plus de résultats du genre en début de carrière.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus