THE CANADIAN PRESS

RIO DE JANEIRO — La paranageuse étoile Aurélie Rivard a décroché une autre médaille d’or en fracassant un autre record mondial.

L’athlète âgée de 20 ans et originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu a pulvérisé la compétition au 400 mètres style libre aux Jeux paralympiques de Rio de Janeiro, jeudi, gagnant du même coup sa troisième médaille d’or des Jeux — et sa quatrième en tout.

«Je suis très heureuse, je la voulais vraiment. J’étais très nerveuse avant la course, a raconté Rivard, avant d’aller se préparer pour le relais 4×100 mètres style libre. Je m’entraîne pour ça depuis tellement longtemps et maintenant c’est fait. C’est incroyable.»

Rivard, qui est née sans main gauche, s’est détachée de ses poursuivantes lors des 200 derniers mètres et a touché au mur en un temps record de quatre minutes 29,26 secondes.

L’Australienne Monique Murphy a terminé en deuxième place en 4:35,09.

Pour sa part, Benoît Huot, de Longueuil, a remporté une 20e médaille paralympique au cours de son illustre carrière, en gagnant le bronze au 400 mètres style libre à sa dernière participation aux Paralympiques.

«C’est la 20e. Je peux dormir en paix maintenant, je peux me retirer en paix. C’est un plus beau chiffre que 19», a dit Huot en souriant­.

L’Ukraine a balayé les deux premières marches du podium, alors que Maksym Krypak a battu le record du monde en l’emportant en 3:57,51. Denys Dubrov a suivi en 4:00,11.

Huot, qui a un pied bot, a signé un chrono de 4:04,63.

«J’ai connu un excellent 200 mètres et je savais que je devais être agressif pour rester avec les gars», a-t-il raconté.

Huot pourrait nager pendant une autre saison, mais il soutient ne pas avoir quatre ans de préparation dans le corps en prévision des prochains Paralympiques.

«J’aimerais quitter sur une bonne note, a dit Huot, qui participe à ses cinquièmes jeux. J’aurais pu écrire un scénario pour Hollywood et il aurait eu une fin comme ça. Je ne pensais pas que c’était possible, mais je l’ai fait.»

Ils ont gagné deux des quatre médailles canadiennes lors du huitième jour des Jeux de Rio. Les Canadiens totalisent maintenant 24 médailles, dont sept d’or, et occupent le 13e rang du tableau des médailles. Les sept médailles d’or égalent aussi le total de l’équipe canadienne aux Jeux de Londres, en 2012.

En athlétisme, Brent Lakatos, de Dorval, a mis la main sur le bronze au 800 mètres en fauteuil roulant, gagnant sa troisième médaille des Jeux. Âgé de 36 ans, Lakatos a décroché l’or au 100 mètres et l’argent au 400 mètres.

En cyclisme, Charles Moreau, de Victoriaville, a pris le troisième rang lors de l’épreuve sur route, méritant sa deuxième médaille à Rio.

L’équipe canadienne de rugby a pour sa part signé une deuxième victoire en autant de sorties, battant la Grande-Bretagne 50-49 en prolongation.

Christine Gauthier, de Pointe-Claire, a terminé en quatrième position en KL2 200 mètres en paracanoë.

En boccia, la Montréalaise Alison Levine a pris le cinquième rang en BC4 mixte individuel, après avoir subi la défaite lors des quarts de finale.

John McRoberts et Jackie Gay, tous deux de Victoria, occupent le deuxième rang du classement général après huit des 11 épreuves de voile. Paul Tingley, de Halifax, Logan Campbell, de Saskatoon, et Scott Lutes, de Montréal, sont troisièmes après avoir gagné la huitième course au sonar de trois.

Lauren Barwick a atteint la finale en paradressage.

En volleyball féminin assis, le Canada a vaincu le Rwanda 25-21, 25-15, 25-20 et a conclu la compétition en septième position.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus