MONTRÉAL — À quelques semaines des Championnats du monde de cyclisme sur route, le Québécois Hugo Houle s’apprête à aller remplacer un coéquipier d’AG2R-La Mondiale au pied levé à l’Eneco Tour des Pays-Bas. Mais pour se remettre en jambes, Houle prendra d’abord part à la Classique des Appalaches, dans sa cour arrière, à Victoriaville.

Houle, qui vient de Sainte-Perpétue, à quelques kilomètres de Victoriaville, dans le Centre-du-Québec, se trouve actuellement dans la Belle Province en raison de sa récente participation aux Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal. Mais il a bien failli rater la course de samedi.

«Je ne devais pas repartir tout de suite, mais on m’a demandé de remplacer quelqu’un sur l’Eneco Tour, a souligné l’athlète qui aura 26 ans le 27 septembre prochain. On m’avait demandé d’être le porte-parole de la classique, alors quand on m’a demandé de rejoindre l’équipe aux Pays-Bas, j’ai organisé mon transport en fonction de la course de samedi. C’est certain qu’un vol de nuit avant une semaine de compétitions, ce n’est pas l’idéal, mais on va faire avec.»

Le volet élite de la Classique des Appalaches devrait accueillir quelque 100 coureurs qui, foi de Houle, trouveront chaussure à leur pied.

«Je connais bien le secteur, notamment la montée finale sur le mont Arthabaska, qui risque de donner un bon spectacle. C’est très difficile: 2700 m de dénivelé sur 132,5 kilomètres. (…) Il y a tout pour souffrir là-bas, avec les montées dès le départ et les quelque 50 km de gravier. C’est un parcours très exigeant.»

Mike Woods et Antoine Duchesne ont signé un doublé canadien lors de la première édition de la classique, en 2015.

Un top-20 au Qatar

S’il n’a pas d’objectif précis pour l’Eneco Tour, où il a pris le 100e rang du classement général l’an dernier, Houle a cependant des visées plus importantes pour le contre-la-montre individuel des Mondiaux, qui auront lieu au Qatar, du 9 au 14 octobre.

«J’aimerais améliorer mon résultat olympique (21e). Donc, si je me classe entre la 15e et la 20e place, ce serait déjà très bien, a-t-il expliqué. Pour ce qui est de la course sur route, ça risque d’être différent, car c’est quand même un travail d’équipe qui va être demandé. On s’attend à une arrivée en sprint massif pour cette course, donc, pour nous (au sein de l’équipe canadienne), Guillaume Boivin est probablement le meilleur élément pour qui travailler. Mais encore faut-il se rendre au sprint: il y a beaucoup de vents au Qatar, on peut s’attendre à des coups de bordure ou quelque chose comme ça.»

Si les plans de l’équipe canadienne n’ont pas changé, Houle prendra également part au contre-la-montre par équipe, ce qui signifie qu’il disputera les trois épreuves des Mondiaux.

Quand à cette saison 2016 qui s’achève, sa 21e place au contre-la-montre individuel des Jeux olympiques de Rio de Janeiro en est jusqu’ici le fait marquant.

«Ma participation aux Jeux a été une expérience exceptionnelle, très enrichissante en vue des Jeux de Tokyo, qui sont déjà dans ma mire.»

Il garde également un bon souvenir de son Tour d’Italie, où il a terminé en 72e place.

«Compléter un grand tour, c’est toujours quelque chose d’exceptionnel, car on met beaucoup d’efforts là-dessus en trois semaines. Alors, d’avoir complété mon deuxième Giro est aussi un moment important de ma saison. (…) J’ai fini fort et j’ai montré (aux dirigeants de l’écurie) que j’étais capable de compléter un grand tour. C’est important d’avoir de l’énergie dans la dernière semaine», a dit celui qui espère prendre part au Tour de France 2017.

«On va s’asseoir et discuter au début décembre, au moment où commencent les camps d’équipes. C’est vraiment là qu’on fait le plan pour la saison 2017. On va mettre en place un calendrier pour l’an prochain, mais de toute façon, advenant le cas où je serais considéré pour faire le Tour, faut toujours gagner sa place en mai et en juin. (…) Je ne pourrai pas confirmer avant d’être au départ.»

Romain Bardet, le fer de lance d’AG2R-La Mondiale, a terminé deuxième derrière Chris Froome dans la Grande Boucle 2016. C’est la capacité de Houle à aider Bardet à se hisser jusque sur la plus haute marche du podium qui fera foi de tout.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus