THE CANADIAN PRESS Carey Price.

TORONTO — Le Canada se tournera vers Carey Price en vue de la Coupe du monde de hockey.

L’entraîneur-chef d’Équipe Canada, Mike Babcock, a désigné le gardien du Tricolore comme partant pour le premier match du tournoi, samedi, face à la République tchèque.

Il en a fait l’annonce à la suite de l’entraînement de vendredi, au Air Canada Centre, une séance que le nouveau défenseur du Canadien de Montréal Shea Weber a toutefois ratée.

Selon Babcock, il ne s’agissait que d’une journée de traitements pour Weber, qui devrait être à son poste samedi.

Il a toujours été présumé que Price allait être le gardien no 1 su Canada. La seule question qui demeurait au sujet du portier de 29 ans était de savoir s’il allait être prêt après une longue période d’inactivité.

«L’important était d’avoir la chance de jouer un peu, de faire face à des lancers et de retrouver mon rythme», a dit Price, dont le réserviste sera Corey Crawford, et non Braden Holtby, récipiendaire du trophée Vézina la saison dernière.

Price a disputé deux rencontres préparatoires complètes après 10 mois sans jouer.

Vendredi dernier, il a paru rouillé dans un revers de 4-2 subi aux mains des Américains, allouant trois buts sur 24 tirs à son premier match depuis novembre dernier, moment où il a subi une sérieuse blessure au genou. Babcock a dit de cette performance qu’elle ne ressemblait pas à celles qu’il offre habituellement, avec raison.

Babcock était cependant satisfait de son deuxième départ, contre la Russie, mercredi, alors qu’il ressemblait davantage au gardien qu’il était en 2015, quand il a gagné le trophée Vézina. Il a stoppé 24 des 26 tirs des Russes dans un gain de 3-2 en prolongation.

Le Canada a triomphé dans deux de ses trois matchs préparatoires, dominant l’adversaire dans ces trois rencontres.

Les Canadiens ont conservé la rondelle bien plus souvent que leurs adversaires américains ou russes, ne concédant que quelques possessions en territoire défensif. Ils ont obtenu plus de lancers que leurs adversaires: 129-74, dont 99-52 à forces égales. Deux fois, le Canada a dirigé 40 lancers ou plus vers le filet adverse, dont 48 dans le dernier match, contre la Russie.

Malgré ces importants écarts, les matchs préparatoires du Caanda ont été très serrés, ce qui devrait indiquer, selon Babcock, l’allure que prendra le tournoi.

Jake Muzzin et Claude Giroux étaient les patineurs en extra lors de l’entraînement de vendredi et seront laissés de côté pour le premier match.

Le Canada tente de remporter une deuxième Coupe du monde consécutive, lui qui l’avait emporté en 2004.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus