Nathan Denette Nathan Denette / La Presse Canadienne

TORONTO — Personne n’a pu arrêter Sidney Crosby lors du premier match d’Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey, samedi.

Le capitaine a récolté un but et deux mentions d’aide pour aider la formation canadienne à signer une convaincante victoire de 6-0 face à la République Tchèque.

Crosby a repris là où il avait laissé la saison dernière, alors qu’il avait mérité le trophée Conn-Smythe, remis au joueur par excellence des séries, en aidant les Penguins de Pittsburgh à décrocher la quatrième coupe Stanley de leur histoire.

«Ne nous emportons pas, a déclaré l’entraîneur-chef Mike Babcock, lorsqu’il a été questionné à savoir si Crosby avait été meilleur que lors des deux derniers Jeux olympiques. Il a été étincelant à Sotchi. Il l’a aussi été à Vancouver.»

Brad Marchand, Patrice Bergeron, Joe Thornton, Jonathan Toews et Alex Pietrangelo ont aussi touché la cible pour les Canadiens. Carey Price s’est quant à lui montré rassurant en repoussant les 27 tirs auxquels il a fait face.

«Le gardien a été très bon, a commenté Babcock. Surtout en début de match jusqu’à ce que nous nous mettions à jouer.»

Michael Neuvirth, de l’autre côté, a effectué 44 arrêts dans une cause perdante.

Considérés comme favoris à l’aube du tournoi, les Canadiens ont répondu aux attentes à leur premier match. Leurs rivaux de section, les États-Unis, n’ont pas connu le même succès en après-midi en s’inclinant 3-0 contre Équipe Europe.

Les Canadiens affronteront les Américains, jeudi.

Sans équivoque

Le début de match a été pour le moins laborieux pour le Canada, mais il a rapidement fait tourner le vent de côté.

L’attaquant Ondrej Palat a obtenu une chance de marquer avec seulement 41 secondes d’écoulées. Price a fait un bel arrêt et Crosby a eu l’occasion de répliquer en s’échappant immédiatement après, mais Neuvirth a refusé de céder. Les Canadiens ont ensuite écopé deux pénalités, si bien que les Tchèques avaient les devants 6-1 au chapitre des tirs après six minutes.

Le Canada a rapidement retrouvé ses repères et Crosby s’est repris en touchant la cible sur son troisième lancer de la période. Le capitaine de la formation a récupéré un retour de lancer, a contourné le filet et a enfilé l’aiguille en faisant dévier la rondelle sur Neuvirth. Le jeu a été revu puisqu’on croyait qu’il y avait eu obstruction sur le gardien, mais la décision a été maintenue.

«C’est tout ce que je pouvais faire de l’angle que j’avais, a déclaré Crosby. Même si ça ne le touche pas, la rondelle aurait quand même été devant le filet et il y avait beaucoup de circulation.»

En démontrant sa vitesse tout en pourchassant la rondelle de manière convaincante, le Canada a doublé son avance avec moins de trois minutes à faire en première. Après que Bergeron eut remporté une mise au jeu en territoire offensif, Crosby a repéré Burns à la pointe et ce dernier a envoyé un boulet derrière Neuvirth.

Les Canadiens n’avaient cependant pas terminé le travail. Avec quelques secondes à écouler au premier engagement, Crosby a causé un revirement en territoire défensif. La rondelle a été transportée en territoire adverse par Brad Marchand et il a repéré Bergeron dans l’enclave, qui n’a pas raté sa chance de faire 3-0.

«Sid est évidemment un incroyable fabricant de jeu avec toute une intelligence sur la patinoire», a déclaré Marchand.

Thornton et Toews ont ajouté deux buts à l’avance des Canadiens au deuxième engagement alors que les locaux continuaient de mettre Neuvirth à l’épreuve. Après 40 minutes de jeu, le Canada avait effectué 35 tirs contre 18.

Le Canada a levé le pied au dernier tiers, mais le défenseur Alex Pietrangelo a tout de même trouvé le fond du filet en avantage numérique sur le 44e tir des siens, portant la marque à 6-0.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus