Charles Krupa Charles Krupa / The Associated Press

FOXBOROUGH, Mass. — Jimmy Garoppolo a lancé trois passes de touché en première demie avant de quitter le match au deuxième quart en raison d’une blessure à l’épaule droite, mais les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont tenu le coup et ont défait les Dolphins de Miami 31-24, dimanche.

Il s’agit pour les Patriots d’une huitième victoire à domicile de suite face aux Dolphins (0-2). Les Patriots (2-0) ont toutefois payé cher, alors qu’ils ont dû se tourner vers Jacoby Brissett puisque le quart Tom Brady purge toujours une suspension de quatre matchs pour son rôle dans le scandale des ballons dégonflés.

Garoppolo est tombé au combat avec moins de cinq minutes à faire en première demie. Après avoir lancé le ballon vers Malcolm Mitchell, il a été violemment écrasé contre le sol par le secondeur des Dolphins Kiko Alonso.

Garoppolo s’est relevé avant de déposer le genou au sol et d’être rejoint sur le terrain par les médecins. Il a terminé sa journée avec une fiche de 18-en-27 pour 234 verges de gains et trois passes de touché.

Brissett a pris la relève et a orchestré une séquence productive sur la première possession des Patriots en deuxième demie. Brissett a été 6-en-9 pour 92 verges de gains. LeGarrette Blount a couru 29 fois avec le ballon pour 123 verges de gains et un majeur.

Les Dolphins ont rapidement été noyés par l’offensive des Patriots et accusaient un retard de 24-0 après avoir été victimes de trois revirements. Ryan Tannehill a finalement pris les choses en main, mais il a manqué de temps pour compléter la remontée.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus