Nathan Denette Nathan Denette / La Presse Canadienne

TORONTO — Jack Eichel, Johnny Gaudreau, Jonathan Drouin et Nathan MacKinnon ont touché la cible, Matt Murray a repoussé 24 lancers et l’Amérique du Nord a étourdi la Finlande pour l’emporter 4-1, dimanche, à la Coupe du monde de hockey.

Le capitaine Connor McDavid et le groupe des joueurs de 23 ans et moins ont offert toute une démonstration de vitesse et d’habiletés à leur premier match de la Coupe du monde, répondant aux attentes élevées à leur endroit. L’Amérique du Nord a malmené la Finlande, qui comptait dans sa formation neuf des joueurs de l’équipe qui a décroché le bronze aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

«Nous sommes ici pour jouer, a déclaré Gaudreau. J’espère que les autres équipes ne nous prennent pas à la légère. Nous sommes une équipe rapide et habile et j’espère que nous pouvons prouver aux gens que nous avons notre place ici.»

Le gardien finlandais Pekka Rinne a été brillant en repoussant 39 des 43 tirs dirigés vers lui, mais n’a pu empêcher ce qui se passait devant lui. Valtteri Filppula a inscrit l’unique but de son pays en fin de troisième période.

Les Finlandais, habituellement bien structurés, n’ont pu maintenir le rythme imposé par l’Amérique du Nord et avaient rarement la rondelle. Rinne a effectué plusieurs arrêts spectaculaires pour éviter aux siens de subir une défaite humiliante.

Tout comme Équipe Europe, un assemblage de joueurs de huit pays différents, l’Amérique du Nord a fait bonne impression après avoir été la cible de plusieurs critiques. Le jeu rapide des jeunes en matchs préparatoires a fait plusieurs curieux et l’intérêt est encore plus élevé maintenant que la formation a prouvé qu’elle pouvait rivaliser avec les meilleurs au monde.

Les buts sont venus de partout: le retour de lancer d’Eichel, la déviation de Gaudreau en se retournant, la manoeuvre de Drouin et la feinte de MacKinnon après avoir déjoué tout le monde sur la patinoire.

«La deuxième période a été comme une douche froide pour nous, a dit l’entraîneur finlandais Lauri Marjamaki. Ils ont été meilleurs, ils ont gagné les batailles, ils ont patiné, ils sont très agressifs. C’est une très belle équipe.»

Disputant le premier de plusieurs matchs à son nouveau domicile, le Air Canada Centre, le choix de premier tour des Maple Leafs de Toronto Auston Matthews a amassé une aide et a démontré qu’il était prêt à jouer dans la LNH. McDavid a aussi récolté une aide et a réalisé plusieurs feintes qui ont mystifié les défenseurs finlandais.

«J’étais certain qu’il allait connaître tout un match et c’est ce qui s’est produit, a commenté l’entraîneur Todd McLelland à propos de Matthews. Il n’avait aucune crainte.»

L’Amérique du Nord sera de retour à l’action lundi contre la Russie, qui s’est inclinée 2-1 contre la Suède, plus tôt dimanche.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus