Ron Schwane Ron Schwane / The Associated Press

Les Indians de Cleveland se rapprochent du titre de la Centrale de l’Américaine majoritairement en raison d’une chose: leur domination complète des Tigers de Detroit cette saison.

Le club de l’Ohio a battu son adversaire du Michigan 13 fois en 15 affrontements. Même si les Tigers l’ont emporté dimanche pour éviter le balayage dans leur série de trois rencontres, les Indians possèdent une avance de sept matchs sur leur rivaux. La domination des Indians équivaut pour pratiquement tout cet écart.

Les Indians ont servi aux Tigers la même médecine que celle utilisée par ces derniers pour leur championnat de 2013: ils avaient gagné 15 des 19 matchs disputés entre les deux formations et mis la main sur le titre par un match seulement. En fait, de 2011 à 2014, alors qu’ils ont raflé quatre titres de section consécutifs, les Tigers ont grandement pris avantage de leurs affrontements contre les clubs qui ont terminé au deuxième rang.

Ils avaient compilé une fiche de 12-6 contre les Indians en 2011, 12-6 contre les White Sox de Chicago en 2012 et de 13-6 contre les Royals de Kansas City en 2014. Avec les succès remportés contre les Indians en 2013, les Tigers avaient maintenu un taux d’efficacité de ,703 (52-22) contre les équipes ayant terminé deuxième au cours de cette période.

Le retour du balancier a été total cette saison. Les Tigers ont été incapables de trouver une façon de battre les Indians, c’est pourquoi ils luttent pour le quatrième as.

Les Giants en difficultés

Oubliez la «magie des année paires» pour les Giants de San Francisco, qui tentent seulement d’accéder au match pour le quatrième as présentement. L’équipe a conservé une fiche de 22-37 depuis le 12 juillet et peine à conserver sa place pour ce match de qualification.

Avant les matchs de lundi — au cours duquel leur as Madison Baumgartner fera face à celui des Dodgers de Los Angeles, Clayton Kershaw —, les Giants avaient une avance d’un match seulement sur les Cardinals de St. Louis pour la deuxième place donnant accès à cette rencontre éliminatoire.

Chiffres magiques

Quelques équipes pourraient bientôt rejoindre les Cubs de Chicago à titre de champions de section.

Le chiffre magique des Rangers du Texas est de cinq pour éliminer les Mariners de Seattle de la course et de quatre pour se défaire des Astros de Houston dans l’Ouest de l’Américaine. Dans l’Est de la Nationale, les Nationals de Washington ont besoin d’une combinaison victoires/défaites des Mets de New York de six, tandis que le chiffre magique des Indians est de sept vis-à-vis des Tigers dans la Centrale de l’Américaine.

Roi des circuits

Le matin du 19 juin, le frappeur de puissance des Orioles de Baltimore Mark Trumbo menait la course aux circuits dans l’Américaine avec 20. Le deuxième-but des Twins du Minnesota Brain Dozier n’en comptait que sept et il n’en avait pas frappé un seul en deux semaines.

Trumbo a poursuivi sensiblement au même rythme et mène toujours la ligue avec 43 longues balles, mais Dozier en a maintenant 41 à sa fiche, grâce à une séquence qui ne semble pas vouloir s’essouffler. La course sera belle d’ici la fin de la campagne, avec Khris Davis, des Athletics d’Oakland, et Edwin Encarnacion, des Blue Jays de Toronto, qui suivent de près à 40.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus