Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

LAVAL-SUR-LE-LAC, Qc — Michel Therrien n’a pu échapper à la première controverse d’une saison qui n’est pas encore commencée, et dans laquelle il est mêlé de très près.

Une semaine après la publication de commentaires attribués à l’entraîneur-chef du Canadien au sujet de Max Pacioretty, Therrien a nié avec véhémence avoir critiqué le capitaine de l’équipe.

Interrogé pendant de longues minutes sur le sujet avant le tournoi de golf annuel du Canadien à Laval-sur-le-Lac, mardi matin, Therrien a qualifié ces supposés commentaires de «ouï-dire».

Selon les informations recueillies par deux réputés journalistes, Therrien aurait affirmé lors d’un souper en juin dernier «que Max Pacioretty était le pire capitaine de l’histoire du Canadien.»

«Premièrement, je n’ai jamais tenu de tels propos, a juré Therrien, qui dit avoir parlé à Pacioretty depuis. Deuxièmement, je ne m’attarde pas à des ouï-dire. Ce n’est pas défendable. Je ne peux pas défendre ça», a ajouté Therrien, allant même jusqu’à répéter cette affirmation quelques instants plus tard.

En fait, Therrien a profité de la tribune qui lui était offerte pour complimenter l’attaquant américain.

«C’est un gars qui a été nommé capitaine par les joueurs, et appuyé par la direction. Quand tu regardes son parcours lors des cinq dernières années, je pense qu’il est le 4e ou 5e meilleur marqueur au niveau de la LNH. L’année dernière, il a commencé la saison avec une blessure majeure, en s’entraînant, et il a eu de la difficulté à prendre son envol, mais il a quand même réussi à marquer 30 buts.

«C’est un gars avec lequel j’aime travailler, a également déclaré l’entraîneur-chef du Tricolore. On bâtit une relation de plus en plus étroite. J’ai passé du temps avec lui cet été en Floride. On a parlé de la saison qui s’en vient, et à quel point il est excité. Les joueurs et moi-même avons une entière confiance en lui.»

Une situation difficile

Si plusieurs observateurs ont émis l’avis l’an dernier que Pacioretty avait eu de la difficulté à bien remplir sa fonction de capitaine et qu’il s’était peut-être imposé trop de pression, il s’agit-là d’une opinion que Therrien ne partage pas. Le contexte n’a pas aidé, selon l’entraîneur-chef.

«Jusqu’au 25 novembre, tout le monde aurait dit à quel point il est un bon capitaine, a lancé Therrien. Il s’est retrouvé dans une position où ç’a été difficile pour un peu tout le monde de réagir. Ça ne veut pas dire que l’équipe ne performait pas, mais les victoires ne venaient pas. On est toujours jugé par nos victoires et nos défaites. C’est ça le hockey professionnel.»

Therrien croit que Pacioretty bénéficiera d’un meilleur soutien dans ce rôle en 2016-2017.

«Il sera très bien supporté cette année, et mieux encadré avec la venue de (Shea) Weber et le retour de Carey Price. Il ne faut pas se le cacher, Carey est un grand leader au sein de notre formation et quand nous l’avons perdu, il nous a énormément manqué. Dans le vestiaire, la perte de Carey, qui était plus ou moins dans l’entourage de l’équipe, a fait mal.»

Quelques minutes plus tôt, Geoff Molson avait émis une opinion semblable au sujet de Pacioretty, se disant convaincu que ce dernier avait beaucoup appris de la dernière saison.

Surtout, il a dit croire la version de Therrien au sujet des présumés commentaires à l’endroit de Pacioretty.

«J’ai immédiatement parlé au ‘coach’. Il n’a rien dit de tel», a répondu Molson.

Au passage, le président du Canadien a quand même laissé entendre que de tels propos seraient mal vus.

«Ce ne serait pas bon. C’est pour ça que je suis persuadé qu’il n’a rien dit de tel. Nous nous sommes parlés. Je sais une chose: Michel Therrien croit en Max comme capitaine. Il pense qu’il est un leader au sein de l’équipe, il marque beaucoup de buts pour nous, les joueurs le respectent, les joueurs l’ont choisi et Michel est avec eux.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus