Alex Brandon Alex Brandon / The Associated Press

LONDRES — L’Américaine Varvara Lepchenko ne sera pas sanctionnée par la Fédération internationale de tennis (ITF) même si des traces de meldonium ont été retrouvées dans ses échantillons lors de quatre tests antidopage.

L’ITF a déterminé que le produit avait été utilisé avant le 1er janvier 2016, date à laquelle il a été inscrit sur la liste des produits interdits.

Lepchenko s’est soumise à ces tests antidopage les 7 janvier, 1er février, 1er mars et 7 avril et avait écopé d’une suspension provisoire, portée en appel. L’athlète de 30 ans s’était alors défendue d’avoir pris du meldonium pour la dernière fois le, ou vers le 20 décembre. Comme la quantité présente dans son organisme était à chaque test décroissante, l’ITFa déterminé qu’elle n’avait pas enfreint ses règles et c’est pourquoi elle ne sera pas sanctionnée.

Le meldonium est le même produit pour lequel Maria Sharapova a été suspendue deux ans, sanction qu’elle a depuis portée en appel. La Russe a admis avoir utilisé le produit en janvier.

Lepchenko, originaire de l’Ouzbekistan, occupe le 79e rang mondial.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus