MONTRÉAL — Le champion de la Coupe du Président dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec en 2017 pourrait aussi hériter, avec une bonne dose de chance, du premier choix au repêchage en juin prochain.

Ce scénario hypothétique et peut-être même peu plausible est néanmoins possible, alors que la LHJMQ a adopté un tirage au sort en vue de sa séance annuelle de sélection.

Le commissaire Gilles Courteau en a fait l’annonce lors de la conférence de presse de lancement de la 48e saison de la ligue, mercredi matin, à l’aréna Iamgold de Rouyn-Noranda.

La LHJMQ est le premier des trois grands circuits juniors au Canada à mettre en place ce nouveau système, qui ne s’appliquera que pour le premier tour. Pour toutes les autres rondes, l’ordre inverse du classement général primera.

Selon la nouvelle procédure, qui entrera en vigueur dès le prochain repêchage, le 3 juin à Saint-Jean, les formations occupant les cinq dernières places au classement général à la fin du calendrier régulier seront intégrées au tirage au sort.

Or, de ces cinq formations, trois participeront aux séries éliminatoires, soit les équipes de 14e, 15e et 16e positions.

«Parce que nous n’avons que deux formations qui ne participent pas aux séries éliminatoires, nous voulions donner plus d’importance au choix de première ronde, et donner l’opportunité à plus que deux équipes de mettre la main sur ce premier choix. Après avoir regardé différentes possibilités à l’interne, nous en sommes venus à la conclusion que cinq clubs pourraient participer au tirage au sort», a expliqué Courteau lors d’une entrevue téléphonique avec la Presse canadienne.

Si la LHJMQ adopte un système déjà en place ailleurs, elle fait bande à part en donnant la chance à des équipes qualifiées aux séries de prendre part au tirage au sort, ce qui n’est pas le cas dans la NBA et la LNH. Aussi, dans la LNH, la formation qui remporte la coupe Stanley hérite du 30e et dernier choix. Même chose dans la NFL avec le vainqueur du Super Bowl.

«Nous n’avons pas ce genre de règlement dans notre ligue, a nuancé Courteau. Pour cette raison, nous ne voyons pas pourquoi nous devrions priver l’équipe de 15e ou de 16e place, par exemple, d’une chance d’obtenir le premier choix.»

Dans le cadre de ce nouveau système, l’équipe de 18e et dernière place détiendra neuf capsules, comparativement à six pour celle de 17e position. Les formations de 16e et 15e rangs auront droit à trois et deux capsules, respectivement, tandis que le club de 14e place n’aura qu’une seule capsule.

Selon le système adopté par les dirigeants de la LHJMQ, l’équipe de dernière position ne pourra pas glisser plus loin que le troisième rang à la séance de sélection.

Ce tirage au sort sera supervisé par quatre gouverneurs venant des 13 autres formations du circuit.

Lors de sa conférence de presse, Courteau a par ailleurs annoncé l’instauration de plusieurs modifications aux règles du jeu, la plus importante étant l’application du dégagement hybride tel qu’il est mis en pratique dans la LNH.

La Ligue de l’Ontario et la Ligue de l’Ouest ajouteront également cette mesure à leur livre de règlements.

La saison régulière du circuit Courteau s’amorcera jeudi soir alors que les Huskies de Rouyn-Noranda, grands champions de la dernière campagne dans la LHJMQ, accueilleront l’Armada de Blainville-Boisbriand. Les 18 formations joueront un total de 68 matchs.

Les 15 et 17 novembre respectivement, les Saguenéens de Chicoutimi et le Drakkar de Baie-Comeau accueilleront la Super Série contre une formation de joueurs de la Russie. Le 30 janvier, le Centre Vidéotron sera le théâtre du Défi des Espoirs de la Ligue canadienne de hockey.

La Coupe Memorial sera disputée à Windsor, du 19 au 28 mai.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus