DAVIE, Fla. — Le demi de sûreté des Dolphins de Miami Michael Thomas et le secondeur Jelani Jenkins soutiennent avoir reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux pour avoir manifesté lors de l’hymne national.

Ils demeurent toutefois engagé à développer les relations raciales et c’est pour cette raison qu’ils ont participé à l’organisation d’une séance de discussion ouverte avec les autorités policières et des groupes de jeunes.

Thomas, Jenkins, le porteur de ballon Arian Foster et le receveur Kenny Stills ont posé un genou au sol pendant l’hymne national américain avant le match d’ouverture locale des Dolphins pour manifester contre les inégalités sociales. Les réactions au geste posé par les quatre joueurs afro-américains ont été partagées, et parfois plutôt laides.

Jenkins a déclaré qu’il n’allait pas poser le genou au sol dimanche avant d’affronter les Browns de Cleveland et qu’il voulait que les discussions sur les relations raciales soient plus positives. Il croit que la séance de discussion ouverte aidera les choses à aller de l’avant.

La rencontre a eu lieu dans une salle de réunion des Dolphins avec l’accord de l’équipe.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus