SEATTLE — Robinson Cano a fait taire les partisans des Blue Jays qui avaient transformé le Safeco Field en domicile des Torontois pendant cette série.

Cano a soulevé un ballon sacrifice en 12e manche et les Mariners de Seattle ont évité le balayage en disposant des Blue Jays 2-1, mercredi, les empêchant ainsi de creuser leur avance dans la course aux meilleurs deuxièmes de la Ligue américaine.

«Nous devons poursuivre la bataille, a déclaré Cano, tandis que les Mariners savouraient une deuxième victoire en six matchs afin de demeurer dans la course aux séries d’après-saison. Il faut poursuivre la bataille, mais en même temps, il faut s’amuser. Il ne faut pas se mettre de la pression sur les épaules en se disant qu’il faut absolument l’emporter. Il faut simplement appliquer notre plan de match et nous battre.»

Le spécialiste de la balle papillon, R.A. Dickey (10-15), qui n’a rien alloué en cinq manches à son dernier départ vendredi, s’est présenté au monticule en 12e manche pour effectuer sa première présence en relève après 29 départs.

Guillermo Heredia a atteint les sentiers à la suite d’un mauvais relais du joueur de troisième but Josh Donaldson en début de 12e. Ben Gamel a enchaîné avec un amorti sacrifice, et le joueur de premier Ryan Goins semblait avoir épinglé Heredia au troisième coussin, mais la balle est sortie du gant de Donaldson alors qu’il l’appliquait sur le joueur des Mariners.

Cano a suivi à la plaque et a soulevé un ballon sacrifice dans la gauche, empêchant les milliers de partisans des Blue Jays — qui s’étaient déplacés de l’Ouest canadien essentiellement — de poursuivre les festivités.

«Nous avons bénéficié de quelques-unes de leurs erreurs, a admis le gérant des Mariners Scott Servais. Ça arrive, mais il faut tout de même compléter le travail. ‘Robbie’ (Cano) a bien fait au bâton. Il fallait éviter d’en faire trop. Il a suivi la balle des yeux et a fait un bon contact.»

Nick Vincent (4-4) n’a rien donné en deux manches en relève pour enregistrer la victoire.

«C’était un de ces matchs où nous avons commis quelques erreurs, et ce genre de situation se produit habituellement pendant les rencontres qui se rendent en prolongation», a confié le gérant des Blue Jays John Gibbons.

Après avoir été limités à deux coups sûrs au cours des huit premières manches, les Blue Jays ont créé l’égalité 1-1 en neuvième à la suite de la 19e longue balle de la saison de Jose Bautista. Il s’agissait d’un circuit en solo dans la gauche aux dépens du spécialiste des fins de match des Mariners Edwin Diaz.

«Chaque fois que tu peux contribuer à la cause de ton équipe, tu le fais, a dit Bautista. C’était un moment important. C’était contre l’un des lanceurs les plus efficaces des Ligues majeures actuellement. Je tirais de l’arrière dans le compte. J’ai seulement essayé de mettre la balle en jeu. Son tir avait de la vélocité. J’ai tout simplement pu déduire sa stratégie et j’ai étiré les bras.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus