Mike McCarn Mike McCarn / The Associated Press

SANTA CLARA, Calif. — L’entraîneur-chef des 49ers de San Francisco, Chip Kelly, a déclaré jeudi que la protestation de Colin Kaepernick pendant l’hymne national américain attire l’attention sur une situation qui doit être corrigée.

«Regardez les événements de Tulsa et Charlotte au cours des deux dernières nuits. C’est une situation qui est à l’avant-scène dans notre pays, a dit Kelly. On doit s’en occuper, on doit y porter attention, car ce qui se passe, ce n’est pas bien. Je pense que ce qu’il (Kaepernick) fait, c’est de mettre en lumière une situation odieuse qui ne devrait pas exister dans ce pays. Nous avons tous des droits inaliénables en tant que citoyens de ce pays. Ils sont bafoués et je pense que c’est pour ça que Colin se tient debout.»

Le quart substitut des 49ers est devenu une personnalité polarisante depuis que sa contestation est devenue publique avant un match préparatoire de la NFL, le 26 août. Au lieu de se lever pendant l’interprétation de l’hymne national avant la rencontre face aux Packers de Green Bay, il est demeuré assis pour protester contre l’oppression raciale et la brutalité policière.

Kaepernick met depuis ce match un genou au sol pendant le «Star-Spangled Banner» au lieu de demeurer assis, un geste maintenant imité par plusieurs joueurs de la NFL et davantage aux niveaux secondaires et universitaires. Il a aussi promis de faire don de 1 million $ US à des organisations qui travaillent à mettre fins aux inéquités raciales.

Malgré sa position comme fer de lance de ce mouvement de protestation, Kelly a précisé que le quart-arrière n’a pas éprouvé d’ennui à s’acquitter de ses tâches de second à Blaine Gabbert.

«Il assiste à toutes les réunions; il fait tout ce qu’il doit faire, a noté l’entraîneur. Il comprend quel est son travail et il a très bien concilié les deux. Il est concentré, il a la tête au football quand elle doit l’être, à l’entraînement ou en réunions.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus