CALGARY — Le joueur des Stampeders de Calgary Mylan Hicks a été abattu lors d’une fusillade qui s’est produite dans la nuit de samedi à dimanche à l’extérieur d’une boîte de nuit de Calgary.

L’information a été confirmée par voie de communiqué par les Stampeders dimanche matin. L’organisation albertaine s’est dite «dévastée» par le décès de Hicks.

La fusillade se serait produite près d’une boîte de nuit située dans le sud-ouest de Calgary, et elle n’aurait fait qu’une seule victime. Selon les policiers de Calgary, trois personnes auraient été appréhendées relativement à cette affaire.

«C’est de toute évidence un moment extrêmement difficile pour nos joueurs et le personnel de l’équipe, a convenu le président et directeur général des Stampeders John Hufnagel. C’est une tragédie épouvantable. Nos pensées et nos prières vont à la famille de Mylan.»

«Le décès de ce jeune homme de 23 ans, à ce stade-ci de sa vie et de sa carrière, est une tragédie inconcevable, a mentionné le président et directeur général de la ‘Calgary Sports and Entertainment Corporation’, Ken King. Nos condoléances à la famille de Mylan ainsi qu’aux joueurs, entraîneurs et membres du personnel des Stampeders».

«Les Stampeders de Calgary nous ont malheureusement informés ce matin du décès de Mylan Hicks. Au nom du conseil des gouverneurs et de celui de tous les membres de la communauté de la LCF à travers le Canada, j’aimerais offrir mes plus sincères condoléances aux amis et à la famille de Mylan», a dit par voie de communiqué le commissaire de la LCF Jeffery L. Orridge.

Hicks, un demi défensif originaire de Detroit, au Michigan, n’avait pris part à aucun match cette saison dans la LCF. L’Américain avait également fait partie de l’organisation des 49ers de San Francisco plus tôt dans sa carrière.

Hufnagel devait rencontrer les médias un peu plus tard dimanche.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!